Clicky

Roswell : le mystère élucidé grâce à un mémo ?

Roswell occupe depuis longtemps une place de choix dans le cœur des complotistes et des chasseurs d’extraterrestres. L’un d’entre eux pense d’ailleurs avoir élucidé le mystère grâce à un mémo apparaissant furtivement sur une photo présentant le général Roger Ramey en compagnie d’un de ses officiers.

En 1947, un appareil volant non identifié est passé dans le ciel au-dessus de la ville de Roswell au Nouveau-Mexique.

Mémo Roswell 1

L’engin a progressivement perdu de l’altitude et il a fini par s’écraser dans le désert à quelques kilomètres de la ville.

Roswell, une ville pas comme les autres

L’armée américaine est intervenue sur place et elle a bouclé la zone. Quelques heures plus tard, la base locale a publié un communiqué de presse évoquant le crash soudain et brutal d’une soucoupe volante. Les médias se sont rapidement emparés de l’affaire et Roswell s’est alors retrouve sous les feux des projecteurs.

La base était tenue à l’époque par William H. Blanchard. Respectant le règlement à la lettre, ce dernier a fait remonter l’information au général Roger M. Ramey et ce dernier a immédiatement demandé à ce que les débris du crash soient transportés à la base de Forth Worth pour être analysés. L’armée a ensuite publié un communiqué revenant sur les déclarations précédentes et évoquant cette fois la chute d’un ballon météo.

Afin de couper court aux rumeurs, le général a demandé à ce que les photos des débris soient transmises aux médias en vue d’être publiées. Les images n’ont cependant pas fait taire les rumeurs et Roswell est rapidement devenu une référence pour de nombreux ufologues convaincus de tenir là la preuve irréfutable de l’existence d’une civilisation extraterrestre.

Plusieurs photos ont été prises à l’époque et l’une d’entre elles fait apparaître le général Roger Ramey en compagnie d’un de ses officiers, autour d’une voile censée provenir du ballon météo.

Personne n’a fait attention à cette image jusque là, mais David Rudiak a fini par remarquer un détail intéressant. Le général tenait dans sa main un mémo transmis par l’un de ses subalternes.

La vérité est peut-être dans le mémo

Ni une, ni deux, l’ufologue a décidé de faire appel à la technologie moderne et à différentes techniques de reconnaissance de caractères afin de décoder ce fameux message. Mieux, l’initiative aurait (notez le conditionnel) aurait été couronnée de succès et l’homme aurait ainsi obtenu les messages suivants après avoir appliqué divers traitements : « and the victims of the wreck » et « in the « disc » they will ship ».

Ce qui pourrait se traduire par quelque chose comme : « et les victimes de l’épave » et « dans le disque dans lequel elles voyageaient ».

Bien sûr, dans les faits, le mémo en question ressemble davantage à de la bouillie de pixels lorsqu’il est agrandi, mais certains complotistes pensent qu’il s’agit là d’une preuve irréfutable du fait que le crash n’a pas été provoqué par un ballon météo… mais par une soucoupe volante.

La bonne nouvelle, c’est qu’un anonyme a offert une récompense de dix mille dollars à celui qui parviendra à décoder le message. Du coup, si vous êtes un peu à court de liquidités, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Mémo Roswell 2 Mémo Roswell 3

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Pluton92

    Pourquoi toujours utiliser ce terme méprisant de la novlangue : « complotiste » ? Cette prétendue « théorie du complot » est une invention de la CIA, utilisée lors de l’assassinat de JFK, pour ne pas avoir à répondre à ceux qui se posent légitimement des questions sur des versions officielles tordues.

    Comment croire un instant que les officiers de la base de Roswell, première base au monde à être équipée d’un armement nucléaire, ait pu confondre un engin extraterrestre avec un ballon !!!