Microsoft Surface RT 2 : quelques rumeurs pour patienter

La Surface RT première du nom n’a pas spécialement bien marché, mais cela n’a visiblement pas entamé l’enthousiasme de Microsoft puisque ce dernier serait actuellement en train de travailler sur une nouvelle version de sa tabltte. Si l’on en croit Bloomberg, il semblerait d’ailleurs que les choses avancent bien et que la firme de Redmond ait déjà arrêté son choix sur certains composants. Oui, et contrairement à la première version du terminal, Nvidia ne serait pas le seul à fournir des puces pour la Surface RT 2 puisqu’il faudrait également compter avec… Qualcomm.

En réalité et d’après Bloomberg, Nvidia continuerait à fournir des puces pour certains modèles de la Surface RT 2, mais pas pour toutes. Si l’on en croit le site, Microsoft se serait effectivement rapproché de Qualcomm afin que ce dernier fournisse des puces pour la version 4G/LTE de la tablette.

Rumeurs Surface RT 2

Certaines Surface RT 2 pourraient opter pour une puce Qualcomm.

L’objectif de Microsoft serait donc clair, il s’agirait de mettre au point une tablette tactile tout terrain et capable d’accéder en toute circonstance à internet. Le tout sans aucune perte de puissance puisque les dernières puces présentées par le fondeur n’ont absolument pas à rougir face à la concurrence. On pensera notamment au SnapDragon 800 qui possède une sacrée puissance de calcul. Notez d’ailleurs que ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de ce genre de bruit de couloir. Au début du mois, Qualcomm avait effectivement indiqué qu’il s’était rapproché de Microsoft afin d’assurer la prise en charge du SnapDragon 800 par la prochaine version de Windows RT, soit la 8.1.

Rumeurs oblige, il vaudra mieux prendre tout ce qui suit avec prudence. Comme à chaque fois. Ceci étant, ces bruits de couloir ne manquent pas de cohérence pour autant et l’arrivée de Qualcomm dans la valse menée par Microsoft pourrait effectivement permettre à la Surface RT 2 de toucher un nouveau public, soit les mobinautes ultra-connectés et toutes ces personnes qui ne supportent pas de rester loin du web et de ses bienfaits.

Après, il ne faut pas non plus oublier que les fonctionnalités ne font pas tout. Et si Microsoft veut réellement imposer sa Surface RT 2 sur le marché, alors il aura intérêt à opter pour un positionnement tarifaire un peu plus agressif.

Mots-clés microsoft office