Russ Foxx, le transhumaniste aux 100 modifications corporelles

Russ Foxx habite à Vancouver et il se définit lui-même comme un artiste transhumaniste en mouvement avec la technologie. Il a subi plus d’une centaine de modifications corporelles différentes, des modifications allant de la pose de cornes en silicone aux tatouages ultraviolets en passant par l’implantation de puces.

Russ Foxx se passionne depuis longtemps pour les modifications corporelles et il a ainsi demandé à se faire percer les oreilles à l’âge de cinq ans.

Russ Foxx

Par la suite, l’homme a continué à s’intéresser au sujet et il a fini par ouvrir son propre salon personnel, un salon proposant des services très différents.

Russ Fox, un artiste transhumaniste

Russ Foxx ne se limite effectivement pas aux piercings et aux tatouages. Durant ces deux dernières décennies, l’artiste s’est en effet formé au biohacking et à l’art de la modification corporelle. En tout, il a effectué des dizaines de milliers de procédures sur les clients de son salon, mais également sur lui-même.

Comme il l’explique lui-même, de son point de vue, son corps est la seule et unique chose qui lui appartienne réellement. En conséquence, il estime nécessaire de le modifier afin de le rendre unique.

Toutefois, Russ ne se focalise pas uniquement sur l’aspect de son corps et l’artiste s’intéresse ainsi depuis longtemps au transhumanisme.

De son point de vue, son corps doit en effet évoluer avec la technologie et être régulièrement mis à jour comme le serait n’importe quel logiciel.

Plus d’une centaine de modifications corporelles

L’homme s’est ainsi implanté une puce au niveau de la main afin de pouvoir interagir avec les appareils connectés de sa maison et de son salon. Grâce à cette modification, il lui suffit ainsi de passer la main devant sa serrure connectée pour ouvrir sa porte.

En parallèle, Russ a également subi plusieurs modifications physiques et son corps est ainsi recouvert de plusieurs dizaines de tatouages et de piercings. En parallèle, il a également implanté dans sa main un scarabée en silicium imprimé à l’aide d’une imprimante 3D et il s’est fait en plus poser des cornes au niveau du crâne.

Le corps de l’artiste est également recouvert de plusieurs scarifications et de quelques tatouages ultraviolets au niveau du visage.

Russ a bien entendu conscience que son apparence peut sembler choquante, mais il estime que chacun devrait pouvoir disposer de son propre corps comme il l’entend.

Mots-clés insolite