Clicky

Russie : la vidéo montrant une femme en train d’asperger des hommes dans le métro était bien de la propagande anti-fémininiste

La vidéo d’Anna Dovgalyuk a fait le buzz le mois dernier. La jeune femme de 20 ans a été filmée en train de jeter de l’eau, prétendument additionnée d’eau de javel, sur les genoux des hommes qui s’adonnaient à la pratique du manspreading. L’histoire a été relatée pour la première fois par In The Now et depuis, la militante a vu croître sa popularité.

Toutefois, un journal basé à Saint-Pétersbourg dément la véracité des faits. L’un des hommes aspergés par Anna a même affirmé que c’était une véritable mise en scène. Il tient même à rassurer : « Ils nous ont versé de l’eau. » Apparemment, ce serait un acteur qui avait été rémunéré pour faire partie des « victimes » d’Anna Dovgalyuk. Sachant ce qui l’attendait, il avait déjà prévu un pantalon de rechange.

In The Now

Il faut dire que Dovgalyuk n’en est pas à sa première farce extravagante pour faire parler d’elle.

Une véritable campagne de désinformation

La vidéo montrant une femme en train d’asperger des hommes dans le métro aurait été tournée par My Duck’s Vision. Néanmoins, les responsables au sein du studio ont réfuté les dires de l’acteur. De plus, Anna Dovgalyuk est connue pour ses nombreuses vidéos virales. Elle a déjà dénoncé le phénomène de « upskirting », qui consiste à prendre des photos sous les jupes des femmes à leur insu.

Selon certaines sources, le Kremlin serait derrière cette propagande antiféministe. La publication de In The Now favoriserait en effet le gouvernement russe. Le but étant d’inciter les internautes à partager les vidéos virales afin de promouvoir l’État russe.

Un geste démesuré

Si certains approuvent les agissements d’Anna Dovgalyuk, d’autres trouvent que ce sont de véritables agressions. Le fait de verser de l’eau de javel sur les parties génitales de ces personnes pourrait avoir des conséquences graves.

Certains de ceux qui ont visionné la vidéo ont même suggéré de lui faire subir le même sort qu’à ses victimes. Un politicien russe s’est d’ailleurs rangé du côté des détracteurs d’Anna en affirmant que ce geste féministe est tout simplement de la « folie. »

La vidéo a été supprimée sur YouTube, toutefois, des copies sont encore disponibles en ligne.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !