Ryugu & Hayabusa 2 : le conte de fées spatial de la JAXA

L’Agence japonaise d’exploration aérospatiale s’est lancée dans une conquête de l’espace depuis plusieurs années déjà. Cela va faire sept mois que la sonde spatiale Hayabusa 2 a atterri sur Ryugu, un astéroïde se promenant dans le système solaire entre Vénus et Mars.

Pendant l’exploration, plusieurs sites intéressants ont été découverts et pour les nommer, la JAXA utilise des noms issus des légendes nipponnes.

Treize sites ont été mis à jour par l’agence spatiale depuis l’exploration de Ryugu. Le nom « Ryugu » par exemple fait référence à un palais sous-marin légendaire dénommé Ryugu-jo soit le palais du Dragon.

Les noms attribués des sites devront être reconnus officiellement pour qu’ils puissent être utilisés par les scientifiques ainsi que les astronomes affirme l’UAI ou l’Union astronomique internationale.

Cendrillon fait partie des noms

La JAXA s’est inspirée du conte mythique « Urashima Taro » pour dénommer toutes les structures géologiques de Ryugu. Le conte parle d’un héros qui s’est rendu à Ryugu-jo.

En s’aventurant dans le palais sous l’océan, il a fait la connaissance de plusieurs personnes et il est revenu avec une petite boîte. Hayabusa 2 devrait donc en faire de même en revenant sur Terre.

Selon des sources, l’agence japonaise n’a pas eu le droit d’utiliser des noms issus des contes de fées occidentaux comme Blanche Neige, Peter Pan ou encore la Belle au bois dormant à l’exception de Cendrillon qui a été attribué à l’un des plus grands cratères de l’astéroïde jugé dangereux. La JAXA craignait en fait des revendications sur le droit d’auteur.

De nombreux projets pour les mois à venir

Hayabusa 2 a atterri sur Ryugu en juin 2018 et l’appareil a effectué une étude assez approfondie de l’astéroïde. Il a ainsi largué deux petits robots sauteurs pour explorer la surface du corps céleste en septembre 2018.

Divers caméras et instruments ont été mis en place dans le but de mesurer les signaux radio et magnétiques.

Cette année, le programme de la JAXA est assez chargé. Pour le mois prochain, l’agence prévoit de faire le premier échantillonnage. Ce sera peut être l’occasion de découvrir de nouveaux sites ou au moins, d’en apprendre davantage sur les caractéristiques géologiques de Ryugu.

Mots-clés astronomie