Samsung aurait encore interrompu la production du Galaxy Note 7

Samsung fait actuellement face à la pire crise de son histoire. Face à la situation, le constructeur sud-coréen aurait décidé d’interrompre une nouvelle fois la production du Galaxy Note 7 afin de mener une enquête portant cette fois sur les modèles de remplacement. C’est en tout cas l’information obtenue par la Yonhap News Agency auprès d’une source proche du dossier.

Le terminal a été présenté en plein milieu de l’été, et plus précisément au début du mois d’août. Il a été commercialisé en Corée du Sud, en Chine et aux États-Unis quelques semaines plus tard.

Production Galaxy Note 7

Samsung aurait mis en pause la production du Galaxy Note 7.

Très vite, de nombreux clients ont commencé à se plaindre de problèmes de chauffe et certains d’entre eux ont même rapporté des incidents plus graves, comme des explosions et des départs d’incendie.

Samsung a stoppé une première fois la production du Galaxy Note 7 quelques semaines après sa commercialisation

Samsung a immédiatement stoppé la production du terminal et la firme a mené dans la foulée une enquête afin de déterminer les causes du problème. Elle a révélé que le souci venait de certaines batteries produites par une de ses nombreuses succursales.

La marque a alors lancé une vague campagne de rappel afin de remplacer les terminaux impactés par de nouveaux appareils équipés cette fois d’une batterie produite par un autre prestataire, une entreprise chinoise nommée ATL, pour Amperex Technology Limited.

Ce nom n’est pas très connu, mais cette société est un des leaders du secteur et elle travaille en étroite collaboration avec de nombreux constructeurs différents. Elle a même fourni les batteries de plusieurs modèles d’iPhone.

Tout le monde pensait donc que ce rappel allait résoudre le problème.

Manque de chance pour Samsung, de nouveaux cas d’explosion sont très vite apparus, des cas impliquant cette fois des modèles de remplacement. Comme ce terminal qui a pris feu à bord d’un avion de la compagnie de la Southwest Airlines ou encore ce téléphone qui a commencé à chauffer alors qu’il se trouvait entre les mains d’une adolescente de treize ans.

Quel avenir pour le Galaxy Note 7 ?

Face à la situation et en attendant d’en savoir plus, AT&T a décidé de suspendre les remplacements du Galaxy Note 7. T-Mobile en a fait tout autant de son côté quelques heures plus tard. Il a même été un peu plus loin que son concurrent puisqu’il a retiré le terminal de la vente pour une durée non spécifiée.

La Yonhap News Agency a publié un article un peu plus tard pour annoncer que la marque elle-même avait mis ses chaînes de production en pause.

L’information n’a pas été confirmée par Samsung, pas encore du moins. En réalité, pour le moment, l’entreprise a simplement publié un communiqué de presse indiquant qu’elle avait « ajusté » la production de sa phablette pour s’assurer de la sûreté des appareils produits. Certains sources ont également déclaré que la branche néerlandaise de la marque avait interrompu les expéditions du terminal.

Et après ? Tout dépend de ce qu’elle va trouver, bien entendu. Certains ont commencé à évoquer un second rappel, mais il y a peu de chances que cela arrive.

En réalité, il serait même préférable que cela n’arrive pas. Si les modèles de remplacement présentent réellement un défaut de fabrication, alors cela veut dire que les experts de l’entreprise sont passés à côté le mois dernier.

Et si c’est le cas, alors ils peuvent très bien avoir commis d’autres erreurs.

Au final, lancer un second rappel n’améliorerait pas forcément la situation et cela pourrait même nuire à l’image de la marque. À choisir, elle aurait donc tout intérêt à cesser la production du Galaxy Note 7 pour se concentrer sur son prochain terminal, et donc sur le Galaxy S8.