Samsung : des cartes UFS pour enterrer les micro SD

Samsung a encore quelques surprises dans son chapeau de magicien et il vient de le prouver une nouvelle fois en levant le voile sur un nouveau type de cartes mémoires. Elles font la part belle à l’UFS et elles pourraient bien finir par enterrer les micro SD. Et en même temps, c’est assez logique car elles offrent des vitesses de transferts bien supérieures à ces dernières.

UFS. Si ces trois lettres vous rappellent vaguement quelque chose, c’est tout à fait normal car ce format est utilisé par les constructeurs de téléphones portables depuis un moment maintenant.

Samsung UFS

Samsung vient de présenter des cartes mémoires UFS. Une grande première.

Il a été introduit par Samsung avec le Galaxy S6 et le Galaxy S6 Edge mais on le retrouve aussi sur les derniers porte-étendards de la marque. Le Note 7 devrait lui aussi jouer cette carte d’ailleurs.

L’UFS marche fort sur le secteur de la mobilité

L’UFS marche fort, donc, et cela n’a rien de surprenant car il a de nombreux atouts par rapport à la mémoire flash traditionnelle. Il offre en effet de meilleures performances et il a aussi le mérite de consommer moins d’énergie.

Grâce à ses atouts, il n’a eu aucun mal à s’installer sur le marché et Samsung travaille ainsi en étroite collaboration avec de nombreux constructeurs concurrents.

Ce n’est visiblement pas suffisant à ses yeux. Après la mémoire interne, le coréen a en effet décidé de s’attaquer à la mémoire amovible en s’appuyant sur plusieurs cartes mémoires UFS offrant des capacités de stockage allant de 32 à 256 Go, des cartes très impressionnantes au demeurant.

Selon Samsung, la carte la plus chère serait en effet capable d’atteindre les 530 Mo/s en lecture, soit la vitesse d’un disque SSD. Et en écriture ? Elle taperait cette fois dans les 170 Mo/s.

Des vitesses de transferts bien supérieures à celles des micro SD

Cela n’a l’air de rien mais c’est nettement mieux que les débits proposés par la plupart des cartes micro SD du marché. A titre de comparaison, ces dernières atteignent généralement les 95 Mo/s en lecture et les 80 Mo/s en écriture.

Même chose pour les opérations d’entrées et de sorties en simultanée. La carte UFS de 256 Go atteint les 40 000 IOPS en lecture et les 35 000 IOPS en écriture contre 1 800 IOPS et 100 IOPS pour les cartes micro SD.

Sur le papier, ces cartes ont donc tout pour plaire mais tout n’est pas rose non plus et le vrai problème, finalement, c’est que le format de ces cartes est totalement incompatible avec celui des micro SD. Elles ne pourront donc pas être lues par les lecteurs des drones, des caméras et des appareils photo actuellement disponible sur le marché. Dommage, non ?

En outre, il faut aussi noter que Samsung n’a pas donné de date encore. Non, mais certaines sources pensent cependant que le Galaxy Note 7 pourrait être équipé d’un lecteur compatible avec ces fameuses cartes.

Mots-clés samsung