Samsung développe Vega, une enceinte intelligente animée par Bixby

Après Amazon, Google et Apple, c’est au tour de Samsung de vouloir commercialiser ses propres haut-parleurs connectés. Baptisée Vega, la technologie sera animée par Bixby, l’assistant virtuel du géant coréen. Si on en croit le Wall Street Journal, le but est de concurrencer les enceintes américaines, notamment Google Home, Amazon Echo Dot ou encore Apple HomePod. Il s’agit là d’un projet très ambitieux, mais qui demeure encore en phase de développement.

Cela fait un an que les ingénieurs de Samsung travaillent sur le projet. Jusqu’à maintenant, les caractéristiques et les fonctionnalités des futures enceintes restent encore à déterminer. Un autre problème de taille ralentit également la concrétisation des plans. Il s’agit de Bixby dont la version anglophone n’est pas encore totalement au point.

Bixby

Samsung devra encore peaufiner Bixby avant de pouvoir espérer rattraper Google et Amazon en ce qui concerne les assistants virtuels et les enceintes connectées.

Samsung veut conquérir les États-Unis

Les enceintes intelligentes permettent de commander vocalement la maison connectée. Aux USA, les leaders du secteur sont Amazon et Google qui accaparent respectivement 70 et 23 % du marché des assistants vocaux. Quant à Apple, la marque à la pomme va bientôt faire ses premiers pas avec son enceinte connectée baptisée HomePod qui sera disponible vers la fin de cette année.

Si Samsung a su imposer ses smartphones dans le pays de l’Oncle Sam, elle ambitionne également de faire de même avec Bixby, son assistant virtuel. Pour ce faire, la firme coréenne va l’intégrer non seulement dans ses futures enceintes, mais aussi dans tous ses nouveaux produits électroniques.

Il reste à savoir si les fonctionnalités proposées seront assez intéressantes pour réussir à détourner les consommateurs américains des solutions proposées par Apple, Amazon ou Google.

Bixby ne maitrise pas encore l’anglais

Les plans de Samsung n’avancent pas aussi vite que le géant coréen le voudrait. Le développement de son enceinte connecté est encore freiné par les problèmes concernant la version anglophone de Bixby. L’assistant virtuel rencontre en effet quelques difficultés dans la compréhension de la langue de Shakespeare. C’est sûrement pour cette raison qu’il n’a pas encore été intégré au tout dernier Galaxy.

Selon le Korea Herald, le problème serait causé par la barrière de langue entre les ingénieurs coréens et américains en charge de la programmation linguistique de Bixby. Les premiers auraient en effet du mal à comprendre les consignes en anglais données par les seconds. À cela s’ajoute le manque de données concernant la langue anglaise.

Pour Samsung et ses enceintes, la conquête des États-Unis prendra ainsi plus de temps que prévu, de même pour sa conquête de l’Europe et de la Chine.

Mots-clés bixbysamsung