Clicky

Samsung : en Inde, la marque inaugure la plus grande usine de smartphones au monde

Après la Chine, l’Inde, et ses 1,3 milliard d’habitants, se présente comme un marché d’avenir pour les géants de la téléphonie mobile, et Samsung l’a bien compris. La firme coréenne, dépassée en début d’année par « l’Apple chinois » Xiaomi sur ce marché, s’apprête à inaugurer une nouvelle usine de smartphones dans la banlieue immédiate de New Delhi. La plus grande au monde. Elle aura pour objectif d’aider à produire 120 millions de mobiles par an, essentiellement des smartphones entrée de gamme.

Cette ouverture à New Delhi intervient après l’agrandissement de la structure que Samsung possède déjà en la localité de Noida (également proche de New Delhi), et permettrait à la marque d’augmenter significativement sa capacité de production sur le sol indien. Jusqu’à présent, cette dernière plafonnait à « seulement » 67 millions de mobiles fabriqués chaque année. Au travers de son nouveau site, le leader mondial du marché  prévoit donc de multiplier par deux (ou presque) sa production de smartphones dans le pays de Gandhi.

Une nouvelle usine Samsung, la plus grande au monde pour la fabrication de smartphones, vient d’ouvrir ses portes. L’objectif de la marque coréenne ? Contrer les marques chinoises solidement installées dans le pays.

L’ouverture de ce nouveau pôle ne revêt toutefois pas qu’une simple dimension industrielle et commerciale, l’expansion de Samsung en Inde ayant également pour conséquence de renforcer les liens politiques entre la Corée-du-Sud et l’Inde. Preuve s’il en fallait, Les Echos notent que le Premier ministre indien, Narendra Modi, et le président sud-coréen, Moon Jae-in, seront présents à l’inauguration et qu’ils prendront le temps de visiter la structure.

Le smartphone en Inde : un enjeu politique et commercial

Comme le rappelle Faisal Kawoosa, un analyste local, l’Inde enregistrait en 2017 une croissance de 14%, lui permettant de se placer comme deuxième marché mondial derrière la Chine, qui reste pour l’heure le marché numéro 1, mais devant les États-Unis, qui tombent pour leur part en troisième position. Il faut dire que sur 1,3 million d’Indiens, seules 425 millions de personnes utiliseraient un smartphone. Les perspectives de croissance sont donc colossales.

Pour s’imposer en Inde, les constructeurs doivent toutefois privilégier le volume et les tarifs inférieurs à 250 dollars. Un point qui freine sérieusement les avancées d’Apple et de ses iPhone (vendus à partir de 500 dollars environ) sur ce marché dominé par une forte demande en smartphones accessibles.

Reste que du côté des responsables politiques indiens, le contexte actuel va dans le sens d’une politique résolument axée sur le « Make in India« , encourageant les entreprises à implanter des usines sur le territoire national. Cette politique, conduite notamment par Narendra Modi et son gouvernement, réussit à l’Inde qui a pu comptabiliser pas moins de 62 milliards de dollars d’investissements étrangers en 2017 – toujours selon Les Echos.

Du point de vue de Samsung, la bataille est cependant loin d’être gagnée. Le géant coréen doit faire avec la féroce concurrence d’acteurs chinois tels que Xiaomi (qui ouvrira prochainement trois usines flambant neuves en Inde), mais pas seulement. Oppo, Vivo, Lenovo et consorts poussent également très fort sur le « sous-continent ». Des marques qui ont par ailleurs en commun d’avoir une grande expérience dans la conception et la vente de smartphones à prix cassé.

Ce n’est pas le consommateur français qui dira le contraire, l’arrivée (récente) des géants chinois en France ayant amorcé une petite révolution des prix du smartphone ces derniers mois dans l’Hexagone.

Mots-clés indesamsung

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.