Samsung Galaxy Note 7 : un modèle de remplacement a pris feu dans un avion

Samsung n’en a pas encore fini avec les problèmes de surchauffe rencontrés par le Galaxy Note 7. Pas d’après cette histoire en tout cas. Un modèle de remplacement aurait effectivement pris feu un peu plus tôt dans la semaine alors qu’il se trouvait à bord d’un avion de ligne de la compagnie Southwest Airlines. Le plus étonnant dans l’histoire c’est qu’il était éteint au moment des faits.

Samsung a eu un très bon début d’année. Le Galaxy S7 et sa déclinaison ont rencontré un franc succès et tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Feu Galaxy Note 7 image 1

Un Galaxy Note 7 a pris feu alors qu’il se trouvait dans un avion.

La situation a commencé à tourner au vinaigre à la fin de l’été lorsque la marque a sonner le coup d’envoi de la vente de sa toute dernière phablette haut de gamme, le vénérable Galaxy Note 7.

L’année avait bien commencé pour Samsung

Très vite, les consommateurs ont commencé à rapporter des cas de surchauffe et même dans certains cas d’explosion. Le constructeur a immédiatement stoppé les expéditions afin de mener son enquête. Elle a révélé un problème matériel situé au niveau des batteries produites par une des succursales de l’entreprise.

Samsung a alors pris la décision de rappeler tous les modèles expédiés et de les remplacer par une nouvelle version du terminal, une version équipée cette fois d’une batterie sûre.

Il pensait sans doute en avoir fini avec les problèmes de surchauffe de sa phablette mais la situation risque d’être un peu plus compliquée que prévu. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de cette histoire.

Comme indiqué un peu plus haut, un modèle de remplacement a effectivement pris feu un peu plus tôt dans la semaine alors qu’il se trouvait dans un avion de ligne de la compagnie Southwest Airlines.

Brian Green, son propriétaire, l’avait acheté le 21 septembre dernier dans une boutique appartenant à l’opérateur américain AT&T. Le boîte était bien signée du fameux carré noir propre aux modèles de remplacement, ce même carré indiquant que le terminal est équipé d’une batterie sûre.

Le Galaxy Note 7 était éteint

Après avoir pris place dans l’avion, Brian a éteint son Galaxy Note 7, à la demande de l’équipage. Il faut effectivement rappeler que les compagnies aériennes demandent à tous leurs passagers d’éteindre le terminal pendant toute la durée des vols. Cela vaut pour la Southwest Airlines mais également pour Air France.

Lorsqu’il l’a éteint, la batterie de l’appareil était encore chargée à 80 %. En outre, Brian avait simplement utilisé le chargeur sans fil depuis la réception de ce modèle.

Après l’avoir éteint, Brian a glissé son téléphone dans sa poche et c’est là que les problèmes ont commencé. Au bout de quelques minutes, le téléphone a commencé à chauffer et à fumer. Il l’a tout de suite attrapé et il l’a jeté sur le sol. L’équipage a immédiatement fait évacuer l’avion, qui se trouvait au sol au moment des faits. Personne n’a été blessé.

Le collègue de Brian est retourné dans l’avion quelques minutes plus tard pour récupérer ses effets personnels. Il a alors constaté que le Galaxy Note 7 avait brûlé la moquette de l’avion et une partie du sous-plancher.

Samsung a été très vite mis au courant de la situation et le constructeur a publié un communiqué de presse dans la foulée pour dire qu’elle n’est pas en mesure de confirmer l’existence d’un quelconque problème, pas tant que ses experts n’auront pas analysé l’appareil. La marque travaille d’ailleurs en étroite collaboration avec les autorités.

En attendant, l’outil de vérification de Samsung n’y a vu que du feu, lui.

Feu Galaxy Note 7 image 2