Samsung prévoit une baisse de son résultat d’exploitation de trois milliards de dollars

Samsung n’est pas dans une situation très enviable en ce moment, avec tous les problèmes rencontrés par sa dernière phablette. La firme a d’ailleurs publié ses premières estimations financières et elles sont loin d’être positives. D’après ses calculs, les soucis liés au Galaxy Note 7 devraient effectivement amputer de trois milliards de dollars son résultat d’exploitation sur les deux prochains trimestres.

Le constructeur sud-coréen estime en effet que la décision d’arrêter la production du Galaxy Note 7 va avoir un lourd impact sur ses résultats financiers de ces prochains mois.

Fiasco Note 7

Le Galaxy Note 7 va coûter plusieurs milliards à Samsung.

D’après lui, ce choix va réduire considérablement ses marges de bénéfice durant la période allant de ce mois d’octobre au mois de mars de l’année prochaine.

Le fiasco du Galaxy Note 7 va coûter cher à Samsung

Le communiqué publié par ses soins est d’ailleurs très détaillé : « L’impact négatif est estimé entre 2 000 et 3 000 milliards de wons pour le quatrième trimestre de 2016 et à environ 1 000 milliards de wons pour le premier trimestre 2017 ». Soit un total de 3 000 à 4 000 milliards de wons, ce qui représente entre 2,6 et 3,5 milliards de dollars, ou entre 2,3 et 3,1 milliards d’euros.

En d’autres termes, Samsung risque de ne pas passer de bonnes fêtes.

Alors bien sûr, le géant coréen n’a pas l’intention de rester les bras croisés et d’assister passivement à la scène. Le communiqué précise en effet que la firme a l’intention de « normaliser ses activités mobiles » en augmentant les ventes de ses autres modèles phares.

Des modèles comme le Galaxy S7 ou le Galaxy S7 Edge.

La marque espère se rattraper avec le Galaxy S7

En soi, ces estimations n’ont rien de surprenant. Le fabricant a en effet du rappelé en début du mois dernier plus de 2,5 millions d’unités en raison des problèmes d’explosion rencontrés par certains de ses clients. Une opération dont le coût avait été estimé à l’époque par Bloomberg à un milliard de dollars.

Malheureusement pour la firme, ce rappel n’a pas eu l’effet escompté et les modèles de remplacements ont eux aussi très vite montré des signes de dysfonctionnement. Faute de mieux, le constructeur a donc décidé de cesser la commercialisation de son téléphone.

Ces estimations sont donc plutôt cohérentes, mais il ne s’agit finalement que de la partie émergée de l’iceberg. Les finances du groupe ne vont pas être les seules à pâtir du fiasco du Galaxy Note 7. Ce dernier va aussi avoir un impact sur l’image de la société, ce qui pourrait potentiellement se traduire par un recul de ses ventes.

Mots-clés samsung