Samsung s’intéresse aux empreintes palmaires

Samsung est souvent là où on ne l’attend pas et le géant coréen serait précisément en train de travailler sur un nouveau système d’identification reposant sur les empreintes palmaires.

Samsung a été un des premiers constructeurs à investir massivement sur la biométrie et à équiper ainsi ses téléphones d’un lecteur d’empreintes. Toutefois, le géant coréen ne s’est pas limité à ce seul composant et il a ainsi choisi d’équiper ses téléphones haut de gamme d’un moniteur de fréquence cardiaque ou même d’un scanner rétinien afin de permettre à ses utilisateurs de mieux sécuriser l’accès à leurs données ou de surveiller leur palpitant.

En plus de ces composants, le constructeur propose aussi des méthodes d’identification plus conventionnelles comme la reconnaissance faciale, le code numérique, le mot de passe ou même les motifs.

Samsung et la biométrie, une belle histoire d’amour

Samsung ne compte visiblement pas s’endormir sur ses lauriers et la firme a ainsi récemment déposé un brevet portant sur un système d’identification reposant sur les empreintes palmaires.

Le document a été présenté ce matin et il met en scène un module capable de scanner la paume de la main de l’utilisateur pour vérifier son identité.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, mais la paume de nos mains est parcourue par des lignes et des plis formant des motifs complexes et ces derniers nous accompagnent tout au long de notre vie sans changer.

Tout comme les empreintes digitales, ces motifs sont uniques et propres à chaque individu. Il est donc logiquement possible de les utiliser pour vérifier l’identité d’une personne et déterminer si cette dernière est bien celui ou celle qu’elle prétend être.

Un brevet original

Samsung envisagerait donc d’utiliser nos empreintes palmaires pour nous identifier en cas d’oubli de mot de passe.

Le concept serait relativement simple. En cas d’oubli, il suffirait d’appuyer sur un bouton pour lancer le scan. Là, nous n’aurions qu’à présenter la paume de notre main devant le capteur pour en lancer l’analyse. En cas de correspondance, le système serait capable d’afficher à l’écran une sélection de plusieurs mots de passe générés aléatoirement, des mots de passé parmi lesquels se trouverait notre précieux sésame. Une simple tape suffirait alors à le retrouver et à le saisir dans le champ dédié à cette information.

Le concept est intéressant, mais il faut rappeler que tous les brevets déposés par la marque ne débouchent pas systématiquement sur des produits ou des services. La plupart du temps, ces documents servent en effet à protéger les idées de ses ingénieurs et à s’assurer qu’elles ne soient pas reprises par ses concurrents directs.

Mots-clés insolitesamsung