Samsung : un employé a volé 8474 téléphones pour payer ses dettes

Samsung a été récemment confronté à un cas de vol assez insolite. Stupéfiant, même. Un homme travaillant pour les chaînes de production de l’entreprise a en effet volé 8474 téléphones en l’espace de deux ans afin de rembourser ses dettes. Comment ? En utilisant son fauteuil roulant.

Samsung, comme tous les constructeurs, a mis en place des procédures de sécurité très strictes afin d’éviter les vols et les fuites.

Vol Samsung

Les employés travaillant à proximité des chaînes de production ne peuvent ainsi pas aller et venir à leur guise. Ils doivent en outre passer des contrôles de sécurité avant de quitter l’usine.

Il a volé plusieurs milliers de téléphones en l’espace de deux ans

Pourtant, un certain Lee a réussi a volé un peu plus de 8400 téléphones en un peu moins de deux ans. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Pour contourner les systèmes de sécurité mis en place, l’homme n’a pas fait les choses à moitié et il a ainsi choisi de tirer profit de son handicap. Paralysé des membres inférieurs, il est en effet cloué dans un fauteuil roulant et il n’est donc pas tenu de passer par le portique de sécurité contrairement à ses collègues bien portants.

En conséquence, notre brillant voleur a eu l’idée de dissimuler les téléphones dans ses vêtements et dans son fauteuil roulant. Personne ne s’est rendu compte de rien. Pas au début, du moins.

L’homme avait été embauché par Samsung en 2010 dans le cadre d’un programme spécial mis en place pour favoriser l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Lee avait un rôle un peu particulier, car il était chargé de remettre en ordre les terminaux utilisés par les ingénieurs de l’entreprise pour le développement de la plateforme.

Comme beaucoup d’autres constructeurs, le géant sud-coréen a en effet considérablement diversifié son offre au fil des années et il ne se contente donc pas de fabriquer et de produire des téléphones. Il a aussi mis au point une surcouche complète et diverses applications afin d’apporter une plus-value à ses clients et de se distinguer de la concurrence.

Samsung a fini par découvrir le pot aux roses

Lorsque les ingénieurs de l’entreprise travaillent sur une nouvelle version de ces outils, ils doivent bien évidemment les tester sur de nombreuses configurations différentes pour s’assurer de leur stabilité.

Samsung a donc mis au point un service spécial afin de centraliser leurs demandes. Lee travaillait pour cette division et il était donc chargé avec ses collègues de gérer les entrées et les sorties de ces appareils de test.

En décembre 2014, notre ami a contracté d’importantes dettes et il a donc commencé à se servir dans les armoires de son service pour les rembourser. Durant les deux années suivantes, il a réussi à sortir 8474 téléphones des locaux du constructeur et il les a tous vendus d’occasion. Très lucrative, sa petite affaire lui a rapporté environ 711 000 $ sur cette période.

Toutefois, Lee ignorait que les batteries de ces téléphones étaient marquées d’une mention spéciale : « not for sale ». Samsung a donc fini par découvrir le pot aux roses et la firme a déposé une plainte de la foulée auprès des autorités locales. Les enquêteurs ont rapidement réussi à remonter le trace de l’employé indélicat et ce dernier passera très prochainement devant un tribunal pour répondre de ses actes.

RED by SFR : un forfait 30 Go à 10 € par mois !

Mots-clés insolitesamsung