Samsung utilise l’intelligence artificielle pour transformer vos selfies en vidéo

On l’a compris, l’intelligence artificielle sait faire des tas de choses vraiment étonnantes. Samsung en a développé une qui est capable de fabriquer un faux clip en utilisant un seul et unique selfie. Le logiciel en question permet de transformer les images fixes du visage en séquence vidéo.

Le logiciel a été développé dans le Centre moscovite d’Intelligence artificielle de Samsung en Russie. Les chercheurs l’ont testé avec succès sur le portrait de Mona Lisa. À partir d’une seule image, ils sont parvenus à donner vie au célèbre sourire énigmatique de cette dernière.

En début de semaine, un document détaillé sur le fonctionnement du programme a été publié. Les créateurs du logiciel ont également partagé une vidéo où on peut suivre le processus de création d’une « tête parlante » à partir d’un seul cliché.

Comment fait l’intelligence artificielle ?

Pour rappel, le logiciel développé par Samsung n’est pas le premier à permettre de fabriquer des séquences mouvantes avec des images figées, donnant lieu à des vidéos Deepfake parfois grossiers, parfois très réalistes. Le géant sud-coréen innove cependant en permettant de générer un clip en n’utilisant qu’une seule et unique image !

Pour ce faire, le programme de Samsung utilise l’apprentissage automatique pour faire bouger un visage à l’origine immobile. Le résultat est très convaincant : il suffit de constater l’exemple avec le portrait de Mona Lisa dont le visage s’anime de façon vraiment bluffante et réaliste.

Une technologie innovante… mais dangereuse

Les experts à l’origine de ce logiciel Samsung ont qualifié leurs créations de « têtes parlantes neurales réalistes ». Ils sont convaincus que la technologie trouvera de nombreuses applications : « une telle capacité a des applications pratiques pour la téléprésence, notamment la vidéoconférence et les jeux multi-joueurs, ainsi que pour l’industrie des effets spéciaux. »

Mais s’il venait à tomber entre de mauvaises mains, le logiciel serait cependant une arme redoutable pour créer des vidéos Deepfake encore plus réalistes qui permettraient de répandre de fausses informations ou encore de ruiner la réputation de quelqu’un.

Il y a de quoi faire réfléchir. Samsung n’a donc pas intérêt à ce qu’une telle invention se retrouve entre les mains de personnes malintentionnées.

Mots-clés samsung