Samsung vs Apple : Samsung condamné à 1 milliard de dommages et intérêts

Le dénouement du procès qui opposait Apple à Samsung est enfin là ! Après plusieurs semaines de témoignages et d’attaques en tout genre, le jury a enfin rendu son verdict. Samsung est donc condamné pour avoir violé plusieurs brevets d’Apple, la firme sud-coréenne va donc devoir verser à Cupertino un peu plus d’un milliard de dollars de dommages et intérêts. Apple, de son côté, est lavé de tout soupçon puisque le jury n’a pas retenu de charge contre lui. Un verdict qui risque donc de ternir l’image de Samsung, bien que ce dernier soit bien décidé à laver son honneur et à faire appel. Comme dirait l’autre, les rapports entre les deux géants ne vont pas s’améliorer de sitôt.

Ce procès aura duré 25 jours, 25 jours durant lesquels les deux firmes n’ont eu de cesse de prouver leur bonne foi. Un procès comme nous en avions rarement vu et qui nous a permis d’en apprendre un peu plus sur ces deux géants de l’électronique. Certaines informations ont effectivement été rendues publiques, comme les chiffres de vente des deux firmes sur le territoire américain ou encore les photos d’une bonne partie des prototypes qui ont précédé le tout premier iPhone. Des informations intéressantes, donc, et qui nous ont donné l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’histoire d’Apple et de Samsung.

Apple vs Samsung

Le jury s’est donc prononcé en faveur d’Apple, Samsung ayant été jugé coupable d’avoir enfreint plusieurs brevets parmi lesquels on peut citer le fameux rebond sur le scroll ou encore le très célèbre « pinch to zoom ». Apple, de son côté, sort de cette affaire totalement blanchi. Le constructeur sud-coréen avait effectivement accusé la firme d’avoir enfreint certains de ses brevets mais le jury a décidé d’innocenter Cupertino. Samsung se retrouve donc condamné à verser à Apple un peu plus d’un milliard de dollars en dommages et intérêts.

Mais que va-t’il se passer maintenant ?

Samsung n’a évidemment pas dit son dernier mot. En réalité, la procédure est très loin d’être finie. Dès le 20 septembre, la juge Lucy Koh va réunir tout le gratin afin de commencer à travailler sur les injonctions préliminaires qui viseront les produits Samsung. En toute logique, il est fort possible que certains de ces derniers se retrouvent interdits à la vente. Là encore, ça risque d’être très tendu entre les deux firmes et autant dire que nous ne manquerons pas de suivre l’affaire avec le plus grand intérêt.

Surtout que si tout se passe bien et si les dernières rumeurs en date disent vrai, l’iPhone 5 viendra tout juste d’arriver sur le marché…

Via (Crédits PhotoUS Department of Energy)