Samsung Z : le premier smartphone sous Tizen est là, et bien là

Here we are. Chers amis, il s’agit d’une journée historique, qui restera à jamais gravée dans notre histoire personnelle, et collective. Samsung vient effectivement de lever le voile sur le tout premier téléphone propulsé par sa propre plateforme mobile, Tizen pour ne pas la citer. Le Samsung Z, c’est son nom, sortira même en Russie au troisième trimestre de l’année, et un peu plus tard sur les marchés émergents.

Et uniquement sur les marchés émergents puisqu’il ne sera pas possible de profiter du Z en Europe, et encore moins en France. Pour le moment, le constructeur sud-coréen ne souhaite pas rentrer en compétition avec les autres plateformes du marché et cela se comprend aisément puisque Tizen manque encore pas mal de bouteille.

Samsung Z : image 1

Le Samsung Z de face et de dos. On remarquera cette belle texture recouvrant l’arrière de sa coque…

Mais concentrons-nous plutôt sur le Samsung Z. Esthétiquement parlant, ce dernier n’a pas grand chose à voir avec les terminaux de gamme Galaxy et il rappelle finalement davantage les… Lumia de Nokia. Des lignes rectangulaires, des coins carrés, le bougre n’est d’ailleurs pas désagréable à regarder et il hérite même d’un cardiofréquencemètre situé à l’arrière de sa coque, à côté du flash.

Exactement comme le S5, donc.

Les spécifications techniques, elles, ne sont pas les mêmes en revanche. Le Z embarque ainsi un écran Super AMOLED de 4,8 pouces capable d’afficher une définition de type HD 720p, pour une résolution en 1280×720. Il est propulsé par un processeur constitué de quatre coeurs cadencés à 2,3 GHz et épaulé par 2 Go de mémoire vive.

L’espace de stockage atteint les 16 Go, avec un port pour cartes micro SD en prime, et un capteur de 8 millions de pixels sans oublier l’habituelle caméra frontale de 2,1 millions de pixels. Point intéressant, le Samsung Z aura droit à une batterie de 2 600 mAh et il sera compatible avec les réseaux de type LTE-A.

Sinon, et bien il faudra aussi s’attendre à quelques optimisations en lien avec la plateforme embarqué. En gros, le Z est censé être plus autonome, et mieux gérer ses ressources. Bref, sur le papier, tout est beau, tout est rose, tout est magique.

Via