Sanctions contre ZTE : les Etats-Unis proposent un deal

Les USA ont imposé un embargo contre l’Iran, mais ZTE en a fait fi, ce qui lui a valu des sanctions de la part des Américains. L’entreprise chinoise s’est aussi embourbée malgré elle dans la guerre commerciale opposant la Chine et les États-Unis. Pour apaiser un peu les tensions, l’administration de Trump vient de négocier un accord avec ZTE pour lui permettre de faire des affaires sur le sol américain.

C’est le secrétaire du commerce américain, Wilbur Ross, qui a officiellement annoncé ce nouvel accord qui lève les récentes sanctions américaines contre la marque chinoise.

Ross a déclaré que l’entente comprenait une pénalité de 1 milliard de dollars contre ZTE et une équipe de conformité choisie par les États-Unis. « Nous intégrons littéralement un département de conformité de notre choix dans l’entreprise pour la surveiller. Ils vont rémunérer ces personnes, mais ils feront leur rapport au nouveau président. » a déclaré Ross dans une interview à Squawk Box.

Le nouvel accord exige également que ZTE change de conseil d’administration et d’équipe de direction dans un délai de 30 jours.

Retour sur le conflit entre ZTE et les États-Unis

Le dernier contact de ZTE avec les régulateurs américains est survenu après que les relations commerciales de l’entreprise avec l’Iran et la Corée du Nord aient violé les accords commerciaux américains.

ZTE a payé 1,19 milliard de dollars en amendes pour ces violations, mais le différend ne s’est pas arrêté là.

Le Département du Commerce a ensuite allégué que ZTE avait induit en erreur les régulateurs et omis de discipliner les employés responsables de la violation des sanctions. L’entente de règlement comprend en plus de la pénalité d’1 milliard de dollars, un entiercement de 400 millions de dollars pour couvrir les violations futures.

Une règlementation très stricte

« S’ils le violent de nouveau, en plus du milliard de dollars qu’ils nous paient d’avance, nous leur avons demandé un dépôt de garantie de 400 millions de dollars, soit 1,4 milliard de dollars, et cet argent sera confisqué s’ils violent quelque chose… Nous conservons toujours le pouvoir de les punir à nouveau. » a déclaré Ross.

« C’est un règlement assez strict. » a-t-il ajouté. « L’amende de règlement la plus stricte et la plus importante qui ait jamais été apportée par le Département du Commerce contre tout contrevenant aux contrôles à l’exportation. » C’est le mois dernier que Ross a déclaré à CNBC que les États-Unis cherchaient des alternatives aux sanctions paralysantes qui menacent la survie de ZTE.

Cet accord vise surtout à améliorer la relation assez tendue entre la Chine et les États-Unis. Quelle sera la réaction de la Chine face à cette situation ?

Mots-clés zte