Saturne serait en train de perdre ses anneaux

Saturne, la deuxième plus grande planète du système solaire, est caractérisé par les anneaux qui l’entourent. Selon une étude, ces cercles ne sont là que depuis seulement environ cent millions d’années. Les chercheurs estiment également qu’ils disparaitront dans trois cent mille ans, voire moins. La cause de cette disparition serait un phénomène appelé « pluie d’anneau ». Celui-ci intrigue les scientifiques depuis des décennies.

Concrètement, à cause de la force de la gravité du corps céleste, une grande quantité d’eau formant les anneaux tombe dans son atmosphère.

Saturne

D’après les calculs des chercheurs de la NASA, la pluie annulaire consommerait entre 925 et 6 000 lb. (420 à 2800 kilogrammes) d’anneaux de glace par seconde.

Cette quantité d’eau serait suffisante pour remplir une piscine olympique en une demi-heure. Les résultats de la nouvelle étude ont été publiés par l’agence spatiale américaine dans le journal spécialisé Icarus.

Et si les autres planètes étaient toutes entourées d’anneaux ?

Les glorieux anneaux de Saturne seraient ainsi à l’apogée de leur cycle de vie. L’étude a été menée par James O’Donoghue, physicien de l’espace au Goddard Space Flight Center de la NASA. « Nous sommes chanceux d’être ici pour voir le système d’anneaux de Saturne, qui semble être en milieu de vie », a-t-il déclaré.

L’auteur principal de l’étude pense également que, si les anneaux ne se créent pas en même temps que la planète, alors il est probable que d’autres planètes étaient également entourées de tels cercles de glace auparavant.

« Cependant, si les anneaux sont temporaires, peut-être que nous avons manqué des systèmes d’anneaux géants autour de Jupiter, Uranus et Neptune, qui n’ont plus que de petits anneaux tenus aujourd’hui ».

Il n’y a pas que la pluie annulaire

Les experts de la NASA ont souligné que le phénomène de la pluie annulaire engendrerait la disparition des anneaux dans plus ou moins 292 millions d’années. Toutefois, cette prévision n’intègre pas les données dévoilées en octobre par l’agence, obtenues grâce à la sonde Cassini. En effet, le satellite, qui observe la planète depuis treize ans, a rapporté qu’environ dix mille kilos de la matière issue des anneaux chutent sur la planète chaque seconde.

Si l’on considère ces données, les anneaux ne mettront pas plus de cent millions d’années pour disparaître définitivement. « C’est relativement court, comparé à l’âge de Saturne, qui est d’environ 4 milliards d’années », a expliqué James O’Donoghue, dans un communiqué.

Mots-clés saturne