Screencast : Photos

Apple a tiré un trait définitif sur iPhoto et sur Aperture, au profit d’une nouvelle application disponible depuis la semaine dernière chez tous nos amis croqueurs de pommes : Photos. Si vous vous posez mille questions à son sujet, et si vous avez envie de voir ce qu’elle propose et comment elle fonctionne, alors cet article devrait retenir votre attention.

Photos a été évoqué pour la première fois l’année dernière, à l’occasion d’une conférence de presse de la firme. Il a fallu attendre plusieurs mois avant de le voir arriver sur nos ordinateurs.

Photos : capture 1

L’onglets des photos de… Photos. Oui, la répétition est un peu étrange.

Si vous ne l’avez pas encore fait, sachez qu’il suffit de mettre à jour votre machine pour récupérer l’application. Elle est effectivement intégrée à la version 10.10.3 du système.

Au commencement était l’importation

Lorsque vous lancerez Photos pour la première fois, vous vous retrouverez face à une page blanche. Ou presque. Fidèle à son habitude, Apple a opté pour une interface très dépouillée.

La première chose à faire, ce sera donc d’importer votre bibliothèque de photos. La solution devrait être en mesure de récupérer vos librairies iPhoto/Aperture mais ce ne sera pas le cas pour Lightroom.

Surprenant ? Pas vraiment.

Il faudra donc passer par le menu d’importation pour récupérer vos photos. Attention cependant car l’application va copier toutes les images sélectionnées dans sa propre galerie. Si vous n’avez pas beaucoup d’espace libre sur votre disque, vous risquez de vous retrouver très vite à l’étroit.

Ceci étant, si vous vous rendez dans les préférences de l’outil, alors vous pourrez désactiver la copie et lire vos clichés à partir de l’endroit où ils se trouvent.

En revanche, si vous le faites, alors ils ne partiront pas sur iCloud et ils resteront stockés en local. Plus de synchronisation entre vos ordinateurs et vos terminaux nomades, donc.

Les photos sélectionnées pour l’import apparaîtront sur une grille, sous la forme de vignettes. Il faudra sélectionner à la main les images que vous voulez récupérer, ou bien cliquer sur le bouton pour rapatrier automatiquement les nouveaux clichés.

C’est une bonne chose, mais il y a tout de même un défaut de taille : il n’est pas possible d’afficher une photo en grand avant de l’importer.

Puisqu’on en parle, sachez que les préférences de l’application vous permettront aussi de choisir si vous voulez télécharger les originaux sur votre Mac, ou si vous voulez tout envoyer vers le nuage d’Apple.

Photos : capture 2

Les albums intelligents, si pratiques.

Des albums et des projets pour donner vie à vos idées

L’interface de Photos se structure autour de quatre onglets principaux : Photos, Partagés, Albums et Projets.

Le premier se contentera de lister toutes les photos de la librairie à la suite les unes des autres. L’application sera tout de même capable de les regrouper en fonction de la date de la prise de vue.

Le second affichera les images que vous avez partagées depuis l’application ou depuis votre téléphone. Pas mal, mais le meilleur reste à venir car l’outil sera capable de retrouver les éléments partagés avec iPhoto.

Le troisième se concentre essentiellement sur les albums. L’écran est divisé en deux zones distinctes, avec des dossiers automatiques en haut. Comme la dernière importation, par exemple, ou même les favoris, les visages et les panoramas.

Les albums créés par l’utilisateur apparaissent dans la partie du bas.

Enfin, le quatrième centralise tous les albums photos, les posters, les calendriers ou les cartes créés par l’utilisateur. Inutile de le préciser mais ces projets ne sont pas gratuits.

Pour les imprimer, il faudra passer commande auprès de la firme.

Sachez tout de même qu’il sera possible de créer deux types d’albums : les albums simples et les albums intelligents.

Quelle est la différence entre les deux ? Elle est simple en fait. Les albums simples vont nous permettre de regrouper des photos à la main, en les sélectionnant à la souris. Les albums intelligents, eux, s’appuient sur des critères spécifiques comme la date de prise de vue, la description, les visages et ainsi de suite.

Ils fonctionnent donc comme les dossiers intelligents du Finder.

Photos : capture 3

Les photos sont mises en valeur par l’interface.

Des outils de retouche bien dissimulés

C’est assez étrange mais Apple a fait le choix de masquer tous les outils d’édition par défaut. Si vous voulez les activer, il faudra commencer par double cliquer sur une photo pour l’afficher en grand, et puis ensuite aller chercher le bouton « Modifier » situé dans le coin supérieur droit.

Photos propose six outils différents :

  • Améliorer : Applique des modifications automatiques.
  • Faire pivoter : Pas besoin d’expliquer l’utilité de cette fonction.
  • Recadrer : Même chose.
  • Filtres : Applique un effet à une photo.
  • Ajuster : Donne la main sur des fonctions supplémentaires.
  • Retoucher : Permet de gommer ou de dupliquer des zones de l’image.

Autre point important, par défaut, l’outil « Ajuster » ne fait apparaître qu’une poignée de réglages. Il faut alors cliquer sur le bouton « Ajouter » pour aller chercher la balance des blancs, les niveaux ou les outils permettant de corriger la netteté ou le bruit.

Bizarre, non ? Certes, et cela prouve une chose finalement. Photos ne vise pas les photographes professionnels, uniquement le grand public. Ce n’est pas vraiment une surprise compte tenu du succès de Lightroom.

L’interface est très efficace, en tout cas. Au dessus de chaque réglages, nous trouverons un bouton pour faire apparaître un menu contextuel. Là, nous pourrons réinitialiser le réglage, ou carrément le supprimer.

A tout moment, l’utilisateur pourra revenir à l’original en cliquant sur le bouton placé en haut, vers la droite. Lorsqu’il aura fini de retoucher son image, il ne lui restera plus qu’à cliquer sur le bouton « Terminé » pour enregistrer ses modifications.

Dans le même ordre d’idée, en allant fouiner dans les options de l’application, vous pourrez aussi activer le panneau latéral pour naviguer plus rapidement entre vos différentes sélections.

Photos : capture 4

Les outils d’édition, si bien cachés…

Alors, bien ou bien ?

Photos se marie à merveille avec Yosemite et avec toutes les autres applications développées par Apple. Son interface est simple et suffisamment dépouillée pour être accessible au plus grand nombre. Les néophytes se sentiront comme chez eux.

Mais qu’en est-il des professionnels ou des bidouilleurs ? Là, c’est sûr, ils auront du mal à trouver leur compte. L’application se rapproche davantage d’un iPhoto que d’un Aperture et c’est un peu dommage finalement parce qu’ils n’auront d’autre choix que de passer sur Lightroom.

Quoi qu’il en soit, si vous avez un Mac à la maison, n’hésitez pas à l’installer pour le tester. On termine avec mon screencast, qui dure un peu plus d’une demie heure.