Screencast : RockMelt

On en a parlé au début de la semaine, je vous avais promis un screencast et voilà justement une vidéo qui va vous permettre d’en découvrir un peu plus sur RockMelt. Pour ceux qui n’ont pas suivi, on précisera que ce tout nouveau navigateur basé sur Chromium  intègre une tonne de fonctions sociales et s’interface complètement avec… Facebook. Autant dire que si vous n’avez pas d’amis virtuels, il ne vous servira à rien.

Côté navigateur, tout va bien. Franchement, RockMelt est agréable à utiliser mais c’est normal vu qu’il est basé sur Chromium. Seul bémol, le champ d’adresses et le champ de recherche sont dissociés et ça c’est franchement naze. Non parce que bon, le champ unique et universel, c’est trop la classe, M’dame Michu, et grâce à lui ton navigateur est tout léger et tout joli. Pas comme Firefox, quoi.

Je sais, j’ai le troll en moi mais j’assume.

L’autre grosse boulette, les copains, c’est qu’on a absolument besoin d’un compte Facebook pour utiliser RockMelt. Ce qui veut dire que ce dernier ne s’adresse finalement qu’aux adeptes du réseau social. Les internautes « normaux », ceux qui n’apprécient pas trop le service du pépère Mark, ne pourront donc pas utiliser le navigateur. Et quand on sait que la concurrence est très rude sur ce marché, on se dit qu’ils ne s’obligeront sans doute pas à créer un compte sur le réseau social pour faire plaisir aux concepteur de RockMelt.

Bref, pour le reste, tout est dans la vidéo. Perso, RockMelt ne m’a pas plus enthousiasmé que ça et il ne me fera pas abandonner mon Chromium / Chrome. D’autant plus qu’avec les bonnes extensions, ces derniers peuvent vous proposer autant de fonctions dites sociales et s’interfacer aussi bien avec Facebook qu’avec Twitter.

Screencast : RockMelt from Fred on Vimeo.

Le site officiel de RockMelt