Web

Screencast : Vimeo Plus

Les plateformes permettant d’héberger de la vidéo ne manquant pas sur la toile, on a souvent du mal à faire un choix. C’est la vie, ma pauv’ Lucette. Et aussi sûr que le vent est en train de renverser toutes les poubelles de ma résidence, on peut dire que Vimeo se distingue drôlement du lot. Surtout avec sa version premium, Vimeo Plus, qui vous permettra d’accéder à une tonne de fonctionnalités en plus. Des fonctionnalités survolées tout au long du screencast que vous allez pouvoir découvrir dans la suite de l’article.

Je me souviens avec une certaine nostalgie de mon premier screencast. Il était tout moche et portait sur le MacBook acheté en novembre 2007. A l’époque, toutes mes vidéos étaient hébergées chez Dailymotion. Cela n’a duré qu’un temps, je me suis très vite lassé de cette plateforme et j’ai fait un court passage par YouTube avant de basculer totalement vers Vimeo (version gratuite).

Forcément, ça faisait un petit moment que l’idée de passer sur un compte premium me trottait dans la tête. Et puis un soir d’ivresse, ma carte bleu a bondi de ma poche pour atterrir sur mon bureau. Mon destin était tout tracé, il m’était devenu impossible d’ignorer cet appel primal, ce cri venu tout droit de mes entrailles. Et c’est ainsi que votre humble serviteur aux yeux baignés de lumière est passé sur un Vimeo Plus.

Les fonctionnalités apportées par un compte premium sur Vimeo sont assez nombreuses :

  • Ajout d’une petite icône trop classe à côté du pseudonyme (j’suis superficiel).
  • Limite d’upload fixée à 5 Go par semaine.
  • Vidéos HD illimitées.
  • Application Vimeo Uploader pour un envoi direct depuis votre bureau (Adobe Air).
  • Paramètres de partage étendus (visionnage, publication, téléchargement, etc.).
  • Personnalisation poussée du lecteur EMBED.
  • Possibilité de remplacer une vidéo par une autre sans avoir à la supprimer.
  • Possibilité d’activer le mode 1080p.
  • Statistiques complètes (nombre de vues, nombre de « like », sites la diffusant, etc.).
  • Et ainsi de suite.

Comme on peut le voir, on en a pour notre argent (en gros, un compte premium chez Vimeo revient à une cinquantaine d’euros). Le truc le plus sympa, en dehors de la levée des différents quotas imposés par la version gratuite, ce sont les statistiques complètes. On peut savoir combien de fois nos vidéos ont été visionnées, combien de fois elles ont été lancées, et surtout connaître le nom des sites qui contribuent à sa diffusion en intégrant le lecteur EMBED dédié. Franchement la classe, on a même accès à une carte pour savoir d’où viennent nos visiteurs.

Screencast : Vimeo Plus from Fred on Vimeo.

Le seul truc qui manque, finalement, c’est de pouvoir personnaliser la tronche de notre profil. Si on pouvait changer deux ou trois CSS, balancer un header maison et décider des éléments à afficher, ce serait trop la classe. Faut juste espérer que Vimeo finisse par proposer cette fonctionnalité un jour et on aura une solution complète pour diffuser de la vidéo sur le ouaiiiibe.

Note : Comme quoi, des fois, surfer bourré, c’est vachement positif. Sinon ouais, mes statistiques Vimeo sont un peu nazes et mon égo en souffre énormément mais je vais apprendre à vivre avec.

Aller sur Vimeo