Google Panda arrive en France cet été. Comment protéger son site ?

L’été sera chaud, les amis, surtout pour les blogueurs et autres webmestres. Pourquoi ? Tout simplement parce que Matt Cutts a indiqué que la prochaine grosse mise à jour de l’algorithme du moteur de Google, à savoir Panda, devrait normalement arriver en France en août prochain. Et quand on voit les dégâts qu’elle a déjà causé de l’autre côté de l’Atlantique, on se dit que pas mal de choses risquent de changer chez nous aussi. En bien ou en mal, seul l’avenir nous le dira. Mais dans tous les cas, il va falloir commencer à se préparer, c’est une évidence…

Et là question que vous vous posez sans doute, c’est de savoir ce que Google Panda va changer pour le référencement. La réponse est claire : tout, absolument tout. En effet, cette grosse mise à jour a été déployée aux Etats-Unis un peu plus tôt dans l’année et on peut dire qu’elle a fait pas mal de bruit. Certains sites se sont retrouvés mieux positionnés dans les résultats du moteur, d’autres se sont pris une claque magistrale et finalement Panda a fait beaucoup de dégâts, y compris parmi des sites d’actualités appréciés de tous. Faut dire aussi, disparaître des résultats de Google, c’est disparaître un peu du web et autant dire que le trafic s’en ressent pas mal derrière. Or, lorsque tu as monté ton business sur la monétisation de ton site, le trafic est une donnée cruciale. Notons d’ailleurs que Panda est arrivée au Royaume-Uni le mois dernier et cette mise à jour a eu autant d’impact qu’aux Etats-Unis.

Bref, pour en revenir à notre question, pas mal d’experts en référencement se sont penchés sur la question et on en sait donc un peu plus sur le fonctionnement de Panda. Ce qu’il faut déjà savoir, avant tout, c’est que Google va désormais prendre en compte la popularité de toutes les pages web d’un site pour le classer dans ses résultats. En gros, si vous avez des pages à faible contenu, c’est tout votre site qui va en payer le prix. Conséquence directe, il vaudra mieux interdire l’accès à ces pages au robot de Google histoire de préserver le positionnement de son site. Super, surtout que les robots du moteur de recherche ne prendront même plus la peine de visiter les sites de faible qualité. Si ces derniers prennent votre site en grippe, il sera donc très difficile d’inverser la tendance. Même chose d’ailleurs pour les sites en flash qui risquent d’être très touchés par cette mise à jour. Alors c’est sûr, la technologie d’Adobe n’a jamais été adaptée au référencement naturel, mais les choses vont s’empirer avec Panda. Attention également à la publicité. Afin de combattre les fermes de contenu et les MAF (Made For Adsense), Google pénalisera désormais les sites qui abusent un peu trop sur la publicité, notamment sur la partie visible sans scroll de la page.

Et ce n’est que quelques exemples parmi tant d’autres. On aurait également pu parler du taux de rebond, du positionnement des pages sur les réseaux sociaux ou encore de la densité du contenu des pages web. Très clairement, Panda est une mise à jour majeure de l’algorithme de Google et elle remet par conséquent beaucoup de choses en question. Dans ce contexte, il est nécessaire de préparer son arrivée et d’anticiper l’impact négatif qu’elle pourrait avoir sur les pages de nos sites. Bien heureusement, pour se faire, il est possible d’appliquer quelques conseils et voilà justement quelques idées en vrac. La liste n’est pas exhaustive, bien sûr, n’hésitez donc pas à la commenter ou à ajouter vos propres observations à la suite de cet article :

  • Soignez votre contenu : Google aime les contenus riches et variés. Si vous avez pris l’habitude de balancer des articles de deux ou trois lignes pour accompagner les photos ou les vidéos que vous bloguez, il va falloir changer vos habitudes et passer la seconde. En dessous de 150 mots, vos articles risquent de ne pas plaire à Panda.
  • Empêchez l’accès à vos pages à faible contenu : Sachant qu’un site entier peut être pénalisé pour une ou deux pages, il est préférable de tout mettre en oeuvre pour que les robots ne puissent plus accéder à ces dernières.
  • Faites attention au contenu dupliqué : Cela fait un moment que l’on parle du « duplicate content » et on sait très bien que ce dernier représente un danger pour le positionnement d’un site. Avec Panda, cela devrait encore empiré donc il faudra impérativement faire le nécessaire. Si votre site fonctionne sur WordPress, sachez que vous pouvez facilement faire le ménage avec All in One SEO Pack.
  • Privilégiez les noms de domaine originaux : Jusqu’à présent, un bon nom de domaine, c’était celui qui contenait des mots-clés en rapport avec le contenu diffusé. Enfin en tout cas, Google appréciait pas mal cette technique. Avec Panda, les choses ont radicalement changé et il vaudra mieux jouer la carte de l’originalité. Bye bye les « expert-referencement-lille-pas-cher.com ».
  • Faites attention aux liens sponsorisés : C’est une pratique courante pour les sites et les blogs populaires, mais il vaudra mieux les limiter avec Google Panda. Là encore, on sent bien que le géant de la recherche souhaite lutter contre tous les sites type MAF.
  • Optimisez le temps de chargement de vos pages : Cela fait déjà un moment que Google prend en compte le temps de chargement d’une page pour en déterminer le positionnement. Désormais, avec Panda, ce critère prendra encore un peu plus d’importance et il vaudra mieux tout faire pour optimiser les pages de son site.
  • Limitez la publicité : Si vous avez trois ou quatre encarts dans la partie visible de vos pages, votre site risque d’être pénalisé par Panda. Dans ce contexte, il est préférable soit de diminuer le nombre d’encarts, soit de revoir leur positionnement. Normalement, avec un ou deux encarts dans la partie visible de vos pages, vous ne devriez pas être (trop) pénalisé.

Voilà. Autant dire que nous allons tous avoir pas mal de boulot sur la planche pour limiter les dégâts. Oui parce que pour un site vitrine qui comprend une dizaine de pages, ce n’est pas bien compliqué mais pour un site ou un blog constitué de plusieurs milliers de pages, c’est déjà un peu plus délicat, hein… Et si vous avez d’autres informations sur Panda, si vous souhaitez réagir à cet article, ce n’est pas compliqué, les commentaires sont là pour ça…