Clicky

Web

Seesmic débarque sur l’iPhone

Loic vient tout juste de l’annoncer sur Twitter, Seesmic est enfin disponible sur l’iPhone. Décidément, en ce moment, on peut dire que les nouvelles applications dédiées au célèbre service de micro-blogging ne manque pas. Cela dit, là où Seesmic diffère des autres, c’est qu’elle vous permettra d’accéder à Twitter, certes, mais aussi à Facebook ainsi qu’au service Ping.fm. Une application complète, donc, mais qui n’est pas sans défauts comme nous allons le voir dans la suite de cet article.


Alors avant toute chose, il faut savoir que Seesmic est très agréable et très intuitif à utiliser. Une fois lancée, l’application vous propose de créer un espace dédié au service de votre choix. Il est ainsi possible de faire cohabiter son Twitter avec son Facebook et son Ping.fm. Plutôt pratique puisqu’on n’a plus besoin de changer d’application pour rester en contact avec sa communauté. Notons d’ailleurs qu’il y a de fortes chances que d’autres services soient prochainement intégrés.

Pour le reste, Seesmic propose globalement les mêmes fonctionnalités que tous les clients Twitter. On peut accéder à sa timeline, bien entendu, mais aussi à ses mentions, sa messagerie privée ou encore aux retweets. Concernant ces derniers, il s’agit tout simplement d’afficher sur une seule et même fenêtre tous les RT des gens que vous suivez. Pas très utile. Pour le reste, on notera qu’un tweet peut contenir du texte, bien sûr, mais aussi une image, un lien ou encore une localisation. Pas de grosse surprise, donc.

La gestion de son compte Facebook est en revanche nettement moins complète. Globalement, tout ce qu’on peut faire, c’est mettre son statut à jour, répondre à nos amis ou partager leur statut par email ou sur Evernote. Autant dire que ceux qui passent leurs journées sur Facebook ne trouveront pas leur compte et continueront d’utiliser l’application dédiée du service sur l’iPhone.

[youtube 7O2Fip9aVLk nolink]

Pas mal, donc, mais peut mieux faire. Seesmic a du potentiel, s’avère très réactif à l’usage mais n’est pas encore assez complet.