Clicky

Selfies : un homme a fait une chute mortelle en Turquie

Les selfies tuent, c’est un fait. Chaque année, plus d’une dizaine de personnes meurent en tentant de capturer des autoportraits. Dernièrement, en Turquie, un homme de trente-huit ans est mort en voulant s’immortaliser près du château historique d’Urfa. L’homme a sauté à travers un talus qui se trouve juste à côté du précipice. Un de ses amis de trouvait en face de lui pour prendre la photo. Le sol de réception étant en pente, il a perdu l’équilibre.

Le drame a eu lieu lundi dernier, dans le sud-est de la Turquie, à Şanlıurfa. Le défunt, nommé Halil Dağ, est père de huit enfants. Il a perdu la vie le jour de son anniversaire. Il a fait une chute de cinquante mètres, à travers la crique rocheuse. Filmé par la caméra de surveillance d’une cafeteria d’à côté, il était tombé sur le dos, directement sur le champ rocheux.

Les gens ont essayé de sauver le « rooftopper » amateur. Il n’était pas mort sur le coup. Il a été emmené à l’hôpital d’État de Balıklıgöl où il a perdu la vie.

Un hobby mortel

Des milliards de selfies sont pris chaque année. Certains en prennent pour immortaliser des instants, d’autres le font pour obtenir davantage de reconnaissance sociale. Il y a même ceux qui poussent les limites plus loin pour le défi, pour la notoriété ou pour de l’argent. C’est justement le cas des « rooftoppers », des jeunes escaladeurs clandestins.

Les rooftoppers escaladent des infrastructures telles que des buildings et des ponts, pour y prendre ensuite des selfies. Ils sont très populaires sur les réseaux sociaux. Cette activité n’est toutefois pas sans risques. En novembre dernier, l’un d’eux a fait une chute mortelle alors qu’il faisait des tractions au sommet du Huayuan International Centre. Il a lâché prise et tombé dans le vide.

Pour la frime ou pour de l’argent ?

Le jeune homme de vingt-six ans s’appelait Wu Yongning, c’était une star en Chine. Wu Yongning était surtout motivé par l’argent. Par ce dernier défi, il prévoyait de gagner cent-mille yuans, soit environ treize-mille euros. D’après son oncle, « il avait prévu de demander sa copine en mariage, il avait besoin d’argent pour son mariage et pour le traitement médical de sa mère, malade ».

Les chutes mortelles liées aux selfies ne sont plus des cas rares. L’imprudence, l’insouciance, l’inconscience et l’étourdissement accentuent les risques.

En juin 2017, plusieurs médias avaient rapporté la mort d’un autre rooftopper, à Kiev, en Ukraine, alors que celui-ci escaladait un pont.

Mots-clés insoliteselfies