Selon Apple, l’ingénieur à l’origine du Mac Intel ne serait pas assez bon pour devenir Genius

Apple est réputé pour l’efficacité de son service client. En cas de problème, les clients de la marque n’ont effectivement qu’à prendre rendez-vous au Genius Bar pour avoir un diagnostic complet sur leur ordinateur, leur tablette ou même leur smartphone. Les membres de cette escouade sont effectivement censés avoir réponse à tout, ou presque.

Alors bien sûr, l’entreprise applique des critères stricts en terme de recrutement pour maintenir la meilleure qualité de service possible. Il faut croire que l’âge en fait partie. Du moins d’après l’article publié par le New York Times dimanche dernier.

Genius Apple

Un ancien ingénieur d’Apple a été recalé lors d’un entretien pour un poste… au Genius Bar.

Un article qui a beaucoup fait parler de lui par ailleurs, et vous allez très vite comprendre pourquoi.

JK Scheinberg est l’homme derrière le Mac Intel

JK Scheinberg n’est pas très connu des profanes mais il s’agit d’une véritable célébrité dans le petit monde des croqueurs de pommes. L’homme a en effet travaillé pendant plusieurs années comme ingénieur pour Apple et il est notamment celui qui a persuadé Steve Jobs d’abandonner la plateforme Power PC pour produire des Mac Intel.

Il ne s’était d’ailleurs pas contenté de le persuader puisqu’il a aussi travaillé sur le portage de Mac OS sur PC. D’après la légende, Bertrand Serlet (le vice-président en charge du développement des logiciels Apple à l’époque) l’aurait même mis au défi d’installer le système sur un Sony VAIO en un maximum de trois heures. Un défi qu’il avait remporté haut la main d’après le témoignage de son épouse.

JK Scheinberg est resté chez Apple jusqu’en 2008, date à laquelle il a pris sa retraite. Il était alors âgé de 54 ans.

Contre toute attente, il a décidé de reprendre une activité salariée récemment et il a donc passé un entretien chez Apple, pour décrocher un poste au Genius Bar. En arrivant sur place, il a immédiatement remarqué que quelque chose ne collait pas. La plupart des autres candidats avaient en effet la moitié de son âge.

Trop vieux pour travailler au Genius Bar ?

Il aurait pu faire volte-face et repartir mais il a fait le choix de rester et de passer l’entretien. Trois personnes l’ont reçu, lui et les autres candidats. Tout s’est bien passé et les recruteurs ont ensuite conclu l’entrevue en lui disant qu’ils resteraient en contact.

Il n’a jamais eu de réponse.

Le parcours de cet homme étant ce qu’il est, on peut raisonnablement supposer qu’il avait toutes les qualifications requises pour travailler au Genius Bar. En dehors de l’âge, bien entendu. En attendant, Apple n’a pas souhaité commenter l’affaire. Pas encore du moins.

Mots-clés appleinsolite