Sergey Brin signe un chèque de 500.000 dollars pour la Wikipédia

Tu as du mal à boucler tes fins de mois ? Tes créanciers ne te laissent pas en paix ? Tu aimerais bien pouvoir t’acheter une nouvelle villa avec piscine ? Pas de problème, avec Sergey Brin, tout est possible. Preuve en est, l’un des co-fondateurs de Google vient d’adresser un don de 500.000 dollars à la Wikipédia. Comme ça, sans poser de questions. Forcément, c’est la grande classe, hein, mais faut quand même préciser que ce don ne provient pas des caisses du géant de la recherche mais de la fondation lancée par Sergey et son épouse Anna Wojciki. La nuance est importante et il fallait bien signaler ce point.

Sergey Brin signe un chèque de 500.000 dollars pour la Wikipédia

Bah oui parce que l’année dernière, c’est Google qui avait aligné un chèque de 2 millions de dollars pour la fondation Wikimedia. Rassurez-vous car la firme américaine n’essaye pas de racheter la célèbre fondation, non il s’agit tout simplement de l’épauler et de répondre à l’appel personnel de Jimmy Wales, qui demande de l’argent aux internautes assez régulièrement. D’ailleurs, sachez que l’homme appelle actuellement aux dons depuis le 16 novembre dernier. Faut dire aussi, l’encyclopédie en ligne rassemble chaque mois un peu plus de 477 millions de visiteurs uniques et on imagine donc aisément les coûts que ce trafic doit représenter en terme d’infrastructure.

Bon, sinon la Fredzone accueille de plus en plus de monde, aussi, alors si tu passes dans le coin, Sergey, ce serait drôlement sympa de me faire un petit don pour que je puisse payer mon mutualisé. Genre 200.000 euros, par exemple, ce serait sympa. Ah et si tu fais un détour par Carrouf’ en arrivant, essaye de penser à m’acheter des dosettes Nespresso parce que j’ai plus rien en stock et qu’il va falloir que je tienne toute la journée.

Merci.

Via

Mots-clés googlewikipedia

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.