Seriez-vous prêt à vous passer de sexe pour une connexion WiFi ?

Il paraît que les gens sont de plus en plus accros au web et aux réseaux sociaux. Certains seraient même incapables de se passer de leur smartphone plus d’une journée. Dingue, non ? Certes, mais ce n’est pas le plus incroyable. Non, car en réalité, pas mal de personnes seraient aussi prêtes à se passer de sexe pour une connexion WiFi.

Nous vivons à une époque vraiment formidable. Désormais, chacun se promène avec un ordinateur au fond de sa poche et n’importe qui peut discuter en vidéo avec des gens vivant à l’autre bout de la planète.

Dépendance smartphone

Certaines personnes préfèreraient se passer de sexe plutôt que de WiFi.

Personne n’aurait imaginé ça possible dans les années 80. Pas mes parents en tout cas, ni même leurs parents et les parents de leurs parents.

Beaucoup de gens sont dépendants à leur smartphone

Mais voilà, le problème c’est que la plupart des gens ont aussi développé une autre dépendance à leur smartphone, au web et aux réseaux sociaux. Intrepid Travel, une agence de voyages, a donc décidé de surfer sur la tendance en proposant des séjours spéciaux avec une bonne dose de « digital detox » dedans.

Du coup, en amont et histoire de faire parler d’elle, la société a aussi organisé une étude afin de prendre un peu de recul sur le phénomène, une étude menée auprès de 1 500 personnes vivant aux Etats-Unis.

Si l’on en croit les résultats obtenus, alors environ 35 % des gens sondés estiment passer trop de temps sur leur téléphone portable, leur ordinateur ou leur tablette. Pire, 41 % d’entre eux choisiraient de visiter des lieux, des régions ou des pays afin de pouvoir partager de chouettes photos sur les réseaux sociaux.

Une personne sur quatre a en outre déclaré que leur addiction les avait fait passer à côté des moments les plus importants de leur vie, comme les premiers pas d’un enfant ou l’obtention d’un diplôme.

47 % des personnes interrogées n’imaginent pas partir en vacances sans leur smartphone

47 % des personnes interrogées ont aussi avoué qu’elles n’imaginaient pas partir en vacances sans leur téléphone.

Ce n’est pas très glorieux mais ce n’est pas le pire car la plupart d’entre elles seraient aussi prêtes à abandonner le vin, la malbouffe, la gym, les câlins, les sorties, le café, le sexe, la musique, la télévision ou même les amis pour une simple connexion WiFi.

La bonne nouvelle, c’est que la plupart des gens sondés ont conscience de leur addiction et 56 % envisagent même de faire des efforts pour limiter les dégâts et reprendre leur vie en main.

Et vous, alors, que seriez-vous prêt à abandonner en échange d’une connexion WiFi ?

Mots-clés insolitesociologie