Sex Island : le journal intime d’un invité publié en ligne ?

Good Girls Company, la société qui organise des croisières de 4 jours où les hommes paient pour du « sexe illimité », fait de nouveau parler d’elle ! Ce qui semble être le journal intime de l’un des croisiéristes vient en effet d’être publié sur la toile.

Le journal est celui d’un certain Ryan, un dentiste marié de New York, qui raconte son séjour sur « Sex Island » (l’un des évènements organisés par la société) dans les moindres détails.

Good Girls Company

Le récit d’un séjour sur « l’île du sexe »

En fin d’année dernière, Good Girls Company avait organisé sa première croisière libertine où 30 hommes avaient déboursé 6000 $ pour passer 4 jours en compagnie de 60 prostituées sur « l’île du sexe » (qui serait l’île privée du richissime propriétaire de la société). L’évènement a de nouveau été organisé en cette fin d’année, et c’est son séjour lors de cette deuxième édition de « Sex Island » que Ryan, le dentiste new-yorkais, raconte.

L’homme a payé 6000 $ pour vivre quatre jours de drogue et d’orgies illimités sur une plage privée de l’île de Margarita au Venezuela.

Dans son journal intime qui a été publié sur Internet, il raconte en détail ce qu’il a vécu sur « Sex Island », depuis son arrivée à Trinité-et-Tobago, le vendredi 14 décembre 2018, jusqu’au soir du dimanche 16 décembre où son récit s’arrête.

À son arrivée au port d’Espagne, Ryan et les autres invités ont embarqué sur un yacht luxueux qui les conduit vers un sublime hôtel avec plage privée sur l’île de Margarita au Venezuela. Sur le yacht se trouvaient les 100 filles qui allaient agrémenter leur séjour. Pour avoir participé à l’édition de 2017, il savait que chaque homme devait choisir deux filles. Il raconte donc s’être rapidement faufilé pour choisir les deux plus jolies filles qui allaient être ses compagnes pendant les quatre prochains jours.

Alcool, drogue et sexe à foison !

Pour résumer, depuis le yacht qui les a conduits à l’hôtel et pendant tout son séjour sur « Sex Island », Ryan a eu droit à l’alcool, à la drogue et surtout au sexe à profusion. Il raconte qu’il y avait presque tous les types de drogues imaginables dans la boîte de nuit de l’hôtel, sans compter les orgies qui étaient organisées à la pelle par les organisateurs et les croisiéristes eux-mêmes. Il y a même eu un tournoi de golf où le gagnant a eu droit à toutes les 100 filles pour lui seul pendant 15 minutes.

On note également d’après le récit de Ryan, que la plupart des participants venaient des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et d’Australie. Les filles quant à elles étaient moitié colombiennes, moitié vénézuéliennes, avec une Canadienne.

Bon, il faut dire que tout cela a un air de publicité pour une croisière sexuelle qui marche déjà fort ! Ce récit sera donc à prendre avec un minimum de recul.

Mots-clés insolitensfy