Sex Island : les participants sont dans le collimateur de la police américaine

Good Girls Company a défrayé la chronique en 2017 en lançant une croisière libertine, une croisière permettant à une trentaine d’hommes d’accéder de manière illimitée à de l’alcool, de la drogue et des prostituées pendant une petite semaine : Sex Island.

L’entreprise a bien entendu fait face à de vives critiques à l’époque, mais cela ne l’a pas empêché de maintenir sa croisière.

Good Girls Company

Crédits Good Girls Company

Une croisière qui a été par la suite reconduite à plusieurs reprises, avec un succès certain.

Sex Island : le prochain voyage se fera au Nevada

Face au succès des précédentes sessions, Good Girls Company a prévu de remettre le couvert cet été à partir du 2 août, cette fois avec un voyage qui se déroulera dans l’état du Nevada, dans la région de Las Vegas

Si la destination change, le concept reste bien entendu le même. Pour la modique somme de 6000 $, soit environ 5345 €, les cinquante participants auront accès à un séjour de trois nuits et de quatre jours. Chaque jour, ils seront libres d’avoir des rapports sexuels avec deux prostituées différentes et ils auront également la possibilité de les échanger avec d’autres convives.

En prime, ils auront gratuitement accès à de l’alcool et à du cannabis, mais aussi à des préservatifs. Le WiFi est également inclus dans le prix du voyage, de même pour toutes les activités. Des balades en cheval, en quad et en hélicoptère sont prévues. Quant aux repas, ils seront assurés par un chef.

Attention en revanche, car le prix de l’avion pour Las Vegas n’est pas inclus dans le forfait et il restera donc à la charge des participants. Une fois arrivés là-bas, ces derniers seront intégralement pris en charge par les organisateurs du voyage et ils n’auront donc plus rien à faire.

Cette nouvelle édition semble bien partie pour rencontrer le succès elle aussi. D’après le site de Good Girls Company, il reste en effet 16 places libres.

Reste que les autorités, elles, voient l’initiative d’un très mauvais oeil.

La DEA ne compte pas rester les bras croisés

La DEA a ainsi prévenu les participants qu’elle mettrait tout en oeuvre pour empêcher le bon déroulement du voyage et qu’elle n’hésitera pas à engager des poursuites contre les organisateurs et leurs clients.

Seul problème, la prostitution et la drogue douce sont autorisées dans l’état. Il semblerait cependant que cela ne soit pas suffisant pour décourager la DEA puisque cette dernière a fait savoir qu’elle se focalisera sur la recherche de drogues illicites, comme l’ecstasy ou encore la cocaïne. En outre, elle compte aussi s’assurer que les prostituées présentes sont bien majeures.

Les autorités américaines ne sont d’ailleurs pas les premières à s’élever contre Sex Island. Le premier voyage était censé se dérouler sur une île située au large de la Colombie, mais la police locale avait tout mis en oeuvre pour faire annuler le séjour.

Du côté de Good Girls Company, on ne semble pas prendre les menaces des autorités au sérieux en tout cas. Les organisateurs ont en effet tenu à rappeler que le séjour programmé au Nevada était parfaitement légal et qu’il respectait à la lettre la loi en vigueur dans l’état.

Mots-clés insolitensfy