Clicky

Sexblotch, l’OVNI de la pornographie en ligne

De manière générale, lorsqu’on parle de pornographique, cela n’entre sûrement pas dans le cadre de l’éthique et de la bienséance.

Au contraire, la pornographie par sa définition implique des images ou des vidéos explicitement sexuelles, mettant en scène des personnes dans des situations à contexte intime. Ce n’est pourtant pas le cas de ce site belge appelé Sexblotch, maintenant considéré comme l’OVNI de la pornographie.

Sexblotch

Le site a été conçu par deux artistes belges, Serge Goldwicht qui est spécialisé en art plastique, et Pierre Lebecque qui œuvre dans le domaine de la peinture. À eux deux, ils ont donc eu l’idée d’ouvrir un site porno sans aucune exploitation sexuelle. Leur idée étant que le caractère excitant des vidéos doit venir de l’imagination et non d’une performance pornographique explicite.

Sexblotch est un précurseur dans son domaine puisqu’il reste à ce jour unique en son genre.

Du porno sans porno

La question qui se pose est: comment incité la même excitation sexuelle sans performance sexuelle ? Est-il vraiment possible de créer un état d’excitation avec des taches de peinture mouvantes et des bandes sonores d’activités sexuelles ? Selon la spécialiste du sexe Maïa Mazaurette, la réponse est oui.

D’après elle : « Cela change carrément du côté répétitif de la pornographie qui fait rarement dans l’originalité. » Le but des artistes a donc été de créer ce qu’ils appellent du « porno alternatif » dont le moteur principal est l’imagination.

À propos de Sexboltch

Selon la description sur le site officiel, « En t’immergeant dans une forme d’hypnose consciente, Sexblotch t’aide à découvrir un espace érotique mental nouveau qui n’appartient qu’à toi. Se déconnecter par ce chemin érotique te permet d’acquérir une plus grande connaissance de tes désirs les plus intimes. »

Bien évidemment, vous ne trouverez aucun acte sexuel ni même des images de nus sur le site.

Sexboltch ne montrera que les vidéos de peinture animée accompagnés des sons adéquats pour titiller la libido. Le site est payant, à hauteur de 5 euros par mois. Cet OVNI de la pornographie n’en est encore qu’à ses débuts et ne propose pour l’instant qu’une dizaine de vidéos.

SexBlotch ne peut pas encore concurrencer les sites comme Pornhub mais son concept de « porno éthique » est original et intéressant.

Mots-clés insolitensfysextech

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !