Clicky

Shadow, le PC dans le cloud, sera dispo à partir du 29 novembre

Blade a tenu une conférence de presse un peu plus tôt dans la semaine et l’entreprise parisienne a profité de l’occasion pour annoncer une très bonne nouvelle : Shadow sera disponible à tous à partir du 29 novembre.

Les PC orientés gaming coûtent cher et il est en plus nécessaire de les faire évoluer fréquemment afin d’être en mesure de profiter au mieux des derniers titres lancés par les éditeurs. C’est un vrai problème pour les personnes disposant d’un budget ou de connaissances techniques limitées.

Shadow

Fort de ce constat, Blade a donc eu l’idée de développer une offre dématérialisée afin de permettre à tous de profiter d’une bête de course avec un minimum d’investissement derrière.

Blade lancera son offre publique le 29 novembre

Shadow, c’est le nom de l’offre, a été lancé en grande pompe en fin d’année dernière, mais le service se limitait malheureusement à une poignée d’utilisateurs triés sur le volet.

Les tests menés à cette occasion se sont visiblement révélés payants, car la société a annoncé en début de semaine le lancement de son offre finale, une offre visant cette fois le grand public.

Dès le 29 novembre, toutes les personnes résidant en France auront donc la possibilité de souscrire à l’offre et de réserver leur propre PC dans le cloud.

Histoire de combler ses futurs clients, Blade a pris la décision de revoir son offre et de booster les configurations proposées. Les GeForce GTX 1070 vont ainsi laisser leur place à des Nvidia Quadro P5000 et donc à des cartes offrant une puissance de calcul équivalente à celle des GTX 1080.

Ce choix n’est d’ailleurs pas anodin, car les Quadro sont également très appréciées de toutes les personnes travaillant dans le domaine de la création numérique et cette décision témoigne donc de la volonté de l’entreprise de séduire les professionnels et les entreprises.

Des configurations plus robustes et un prix inchangé

Derrière, ces machines hériteront aussi d’un Intel Xeon couplé à 12 Go de mémoire vive et d’un espace de stockage plafonné pour le moment à 256 Go.

En parallèle, les ingénieurs de l’entreprise ont également développé une fonction permettant de gérer dynamiquement la bande passante attribuée à ses machines. Les ressources allouées varieront ainsi en fonction de l’utilisation des clients… et de leur connexion. Grâce à ce système, il ne sera donc plus nécessaire d’avoir un abonnement de type fibre pour profiter du service et ce dernier fonctionnera ainsi sur une connexion ADSL standard.

Les tarifs ne changent pas pour leur part et Blade proposera trois formules différentes respectivement facturées 29,95, 34,95 et 44,95 € par mois.

La différence entre ces trois formules tient principalement à la durée de l’engagement et les deux premières s’accompagneront ainsi d’une période d’engagement de douze et de trois mois.

Blade ne compte d’ailleurs pas se limiter au marché français et l’entreprise envisage ainsi de partir à la conquête de la Suisse et de la Belgique dès la fin de l’année. L’Allemagne et le Royaume-Uni suivront ensuite.

Mots-clés bladeshadow

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.