Clicky

Sheela-na-Gigs : les étranges sculptures NSFW de l’Irlande

L’Irlande est connue pour la richesse de sa culture et pour son folklore digne des meilleures œuvres d’heroïc fantasy. Entre la Banshee, Jack O’Lantern et tous les Leprechauns vivant sur l’île, les habitants et les touristes ont en effet de quoi s’amuser. Les Sheela-na-Gigs, elles, ne sont pas réellement des créatures magiques.

Ces dernières sont en effet des sculptures figuratives féminines à l’allure grotesque et elles sont le plus souvent présentes dans les églises, les châteaux et les monuments de l’île irlandaise.

Sheela

Mais ces étranges sculptures ont aussi autre chose en commun : leur côté volontairement « not safe for work ».

Des sculptures étonnantes… et NSFW

Ces sculptures sont en effet toutes pourvues d’organes génitaux très imposants, des organes qu’elles étirent volontairement à l’aide de leurs mains pour en dévoiler les profondeurs.

Le plus surprenant, avec ces statues, c’est encore leur nombre. Les archéologues et les historiens en dénombrent une centaine sur tout le territoire irlandais. Personne n’a d’ailleurs été en mesure de déterminer leurs origines ou même leur signification.

Plusieurs théories existent cependant. Eamonn Kelly, par exemple, a remarqué que toutes ces statues étaient placées dans des zones envahies durant le Moyen-Âge par les Anglo-Saxons. Il en a déduit qu’elles étaient essentiellement là pour dénoncer la perversion et la convoitise.

Joane McMahon et Jack Roberts ont développé une autre hypothèse tout aussi intéressante. Ils pensent en effet que les Sheela-Na-Gig trouvent leurs origines dans les cultures païennes. Elles représenteraient la Déesse-Mère.

Personne ne connaît leurs origines

Cette figure est présente dans de nombreuses cultures différentes et elle accompagne ainsi l’humanité depuis le Paléolithique. Elle symbolise essentiellement la fertilité et la fécondité.

Margaret Murray et Anne Ross sont elles aussi de cet avis, mais elles pensent également que les Sheela-Na-Gig sont une divinité à part entière, une divinité venant tout droit de la religion celtique. Pour elles, ces statues représenteraient ainsi les gardiennes de la Terre.

Le Heritage Council se passionne lui aussi pour ces étranges sculptures et il a ainsi mené une longue enquête afin de référencer toutes les statues présentes sur le territoire irlandais. Plutôt que de garder le fruit de leur travail pour eux seuls, les experts mandatés pour ce projet ont eu la bonne idée de réaliser une carte interactive avec HeritageMaps.ie, une carte disponible à cette adresse.

Du coup, si vous prévoyez de vous balader en Irlande dans un avenir proche, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire.

Crédits Image