Clicky

Si la vidéo de ce pirate ne fait pas 200 000 vues, alors il devra payer une lourde amende

Jakub F. a une trentaine d’années et c’est un type plutôt ordinaire. Comme des millions d’autres personnes, il est très connecté et il lui arrive aussi parfois de télécharger et de partager des contenus protégés par les droits d’auteur. Oui, et il s’est fait malheureusement fait coincer par les ayants droit. Pire, il s’expose même à une amende de… 373 000 $ à moins… que sa vidéo ne dépasse les 200 000 vues.

Jakub est poursuivi par une association que certains d’entre vous connaissent peut-être déjà puisqu’il s’agit de la Business Software Alliance, ou BSA pour les intimes.

Vidéo Pirate

Jakub porte toute la culpabilité du monde sur ses frêles épaules.

Elle regroupe plusieurs éditeurs de logiciels propriétaires. La liste est assez longue mais on trouve notamment Microsoft, Adobe, Symantec, Apple ou même Autodesk dans le lot.

Jakub a été condamné à trois ans de prison avec sursis mais il est parvenu à un accord

La mission est assez claire puisqu’elle a pour objectif de lutter contre la contrefaçon de logiciels. Elle est présente dans pas mal de pays différents et elle a même une antenne en France, où elle organise des campagnes auprès des entreprises pour les pousser à auditer leur parc informatique.

Comme le rapporte Torrent Freak, l’association a lancé une procédure à l’encontre d’un internaute vivant en République Tchèque. Jakub est accusé d’avoir téléchargé et partagé des logiciels sans détenir les licences adéquates et il a été reconnu coupable par le tribunal de sa ville.

Il a été condamné à une peine de trois ans de prison avec sursis et son matériel a été confisqué dans la foulée. Ce n’est pas très amusant mais ce n’est pas fini car les plaignants réclament aussi 373 000 $ de dommages et intérêts, dont 223 000 $ pour Microsoft.

Ils sont cependant parvenus à un accord avec l’accusé. Un accord assez particulier puisque ce dernier a accepté de jouer dans un spot publicitaire pour raconter son histoire et expliquer que le piratage est une très mauvaise chose.

La vidéo a dépassé les 114 000 vues, mais Jakub a encore besoin de vous !

Le meilleur reste à venir car la Business Software Alliance s’est engagée à cesser les poursuites si la vidéo en question atteint les 200 000 vues.

Jakub a donc mis en ligne sa vidéo sur YouTube et il a en plus lancé un site pour la promouvoir et pour expliquer l’affaire. A l’heure où j’écris ces lignes, la vidéo a été vue plus de 114 000 fois et notre pirate n’est donc pas très loin de son objectif.

Il faut d’ailleurs noter que la réalisation de ce clip est extrêmement soignée, avec une bande-son particulièrement angoissante. Toute la question est évidemment de savoir si elle a été montée avec une version pirate de Premiere ou de Final Cut Pro.

Via

Mots-clés vidéowebyoutube

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.