Clicky

Si l’application Android Facebook crashe, c’est parce que Facebook le veut

Quand on parle de réseau social, on imagine immédiatement Facebook. Roi des réseaux sociaux, le service de Mark Zuckerberg peut se vanter de disposer d’une base énorme d’utilisateurs dont le nombre a déjà dépassé le milliard. Des utilisateurs qui accèdent au réseau depuis leurs navigateurs mais aussi depuis les applications mobiles qui vont bien… quand celles-ci fonctionnent.

Les utilisateurs d’Android l’auront sans doute remarqué : l’application Facebook est très loin d’être parfaite et il lui arrive même parfois de crasher complètement, la rendant complètement inutilisable. Mais est-ce réellement un bug ? Selon une information rapportée par The Information, il apparaît que non.

Facebook

Facebook est accédé de partout

Ça peut paraître incroyable, mais c’est apparemment Facebook qui a voulu que son application crashe. Sur demande.

Une étude pour tester la loyauté des utilisateurs de Facebook

Faire en sorte qu’une application « crashe » sur demande, ce n’est pas spécialement compliqué. En revanche, trouver la réponse à la fameuse question : « pourquoi ? », est probablement une tâche un peu plus délicate.

Toujours selon la même source, Facebook a souhaité faire crasher son application pour tester la loyauté de ses utilisateurs. Tout simplement.

C’est loin d’être absurde en fait. Jusqu’à quel point vouliez-vous accéder à Facebook ? Un bug est-il capable de vous en empêcher ? C’était ça que voulait déterminer le réseau social.

L’application Facebook crashe une fois. Bon. Vous retentez une fois, nouveau crash. Que faites-vous ? Selon l’étude effectuée par Facebook, il apparaît que pour la plupart des gens n’abandonnent pas pour autant.

Bien sûr, si l’application Facebook crashe continuellement, il est inutile de s’acharner dessus. C’est pourquoi ceux qui veulent réellement accéder à Facebook le font depuis leur navigateur mobile.

Et voila comment Facebook a voulu tester ses utilisateurs : si ces derniers sont vraiment loyaux envers le réseau, alors ils chercheront à y accéder par tous les moyens.

Certains diront que nous sommes à la limite du fanatisme, mais il apparaît que la plupart des utilisateurs de Facebook sont ainsi « loyaux » selon les critères du réseau, et ne s’arrêtent pas à un simple bug.

Quant à Facebook, le réseau sait désormais que ses utilisateurs ne sont pas arrêtés par des bugs. Mieux encore, si un jour Google décide de censurer l’application Facebook pour une raison ou pour une autre, le réseau social sera toujours accessible, et surtout accédé, via un navigateur mobile.

Share this post

Jérémy Heleine

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.