Si Mars est petite, c’est de la faute de Jupiter

Mars est une planète fascinante à plus d’un titre. Elle aurait en effet dû avoir une masse comprise entre 1,5 et 2 fois celle de notre propre planète, mais le destin en a voulu autrement et elle est ainsi dix fois moins massive que la Terre. Pourquoi ? Si l’on en croit l’étude menée par une équipe de chercheurs, le problème de croissance de la planète rouge viendrait en réalité d’une autre planète du système solaire.

Le Soleil n’a pas toujours été en aussi bonne compagnie. L’étoile était en effet très seule à ses débuts.

Taille Mars

Toutefois, au fil des millénaires, des planètes ont commencé à se former dans son disque protoplanétaire, grâce à la gravité exercée par notre étoile.

Mars a un problème de taille

Il a fallu pas moins de dix millions d’années pour que toutes les planètes du système se forment. Jupiter et Saturne ont été les premières à se former. Elles ont ensuite été suivies par toutes les planètes rocheuses, des planètes comme Vénus, la Terre ou Mars.

Ces dernières années, les astronomes et les astrophysiciens ont élaboré de nombreux modèles mathématiques afin de retracer l’évolution de notre système. La plupart de ces simulations ont révélé que la planète rouge aurait logiquement dû être deux fois plus massive que notre propre planète.

Bien sûr, les scientifiques ont mené plusieurs études afin de tenter d’expliquer ce phénomène, mais personne n’a encore été en mesure de le faire. Pas totalement, du moins.

Deux chercheurs américains pensent en effet avoir trouvé un début d’explication. D’après eux, les problèmes de croissance de la planète rouge proviendraient en effet d’un phénomène de résonance gravitationnelle provoqué par une autre planète du système solaire : Jupiter.

La faute à Jupiter ?

Ces fameuses résonances se présentent comme des combinaisons de forces gravitationnelles et elles ont la fâcheuse tendance à piéger des corps célestes sur des orbites ou à les en éloigner. C’est précisément ce qui se serait produit dans ce cas précis.

Si l’on en croit cette étude, l’influence gravitationnelle de Jupiter aurait en effet favorisé la fragmentation des corps célestes situés dans la région du disque protoplanétaire où se trouve actuellement Mars. La planète rouge aurait donc manqué de matières premières pour se former et c’est précisément pour cette raison qu’elle serait aussi petite.

Si vous voulez approfondir le sujet, l’étude complète a été publiée sur arXiv et vous pouvez donc la trouver à cette adresse.