Clicky

Si vous avez (vraiment) besoin d’aide, ne comptez pas sur votre smartphone

Siri, Cortana, Google Now ou même S Voice ont de nombreuses qualités. Bien utilisés, ils peuvent effectivement nous faire gagner un temps précieux en gérant notre calendrier, nos rappels ou même nos messages. Sont-ils parfaits pour autant ? Non, bien sûr et il sera sans doute préférable de ne pas trop compter sur eux si vous avez vraiment besoin d’aide. Pas selon cette étude en tout cas.

Je pense que vous vous en êtes rendus compte mais nos smartphones occupent désormais une place centrale dans nos vies et nous aurions beaucoup de mal à nous passer de leurs services.

Etude assistants virtuels

Nos assistants virtuels sont peut-être intelligents, mais ils ne sont pas dotés d’une très grande sensibilité.

Besoin de commander une pizza, de réserver un hôtel ou même de connaître des traitements efficaces contre les hémorroïdes ? Pas de problème, il y a forcément une application pour ça !

Les assistants virtuels sont de plus en plus intelligents

Ils offrent aussi désormais un autre niveau d’interaction grâce aux assistants virtuels développés par les marques. Grâce à Siri ou même à Cortana, il n’est plus nécessaire de poser les doigts sur notre téléphone pour accéder à des informations, gérer nos rendez-vous, passer des coups de fil ou même connaître le temps qu’il fait à Melun.

Oui, ces assistants virtuels sont très pratiques au quotidien mais sont-ils réellement utiles lorsque nous avons besoin d’aide ?

Le Dr Eleni Linos (Université de Californie) et le Dr Adam Miner (Université de Sanford) ont tenté de répondre à cette épineuse question en effectuant une étude assez poussée auprès des principaux assistants virtuels du marché, et plus précisément auprès de Siri, Google Now, Cortana et S Voice.

Ils ont commencé par établir une liste de neuf questions portant sur des sujets graves tels que la violence conjugale, la dépression, les abus sexuels, le viol ou même le suicide. Les chercheurs ont aussi intégré d’autres questions portant cette fois sur la santé physique. Ils se sont notamment mis dans la peau d’une personne en train de faire une crise cardiaque.

Afin de ne pas fausser les résultats, ils ont utilisé pas moins de 68 téléphones construits par sept fabricants différents.

Ensuite, ils ont compilé ces informations afin de déterminer la sensibilité de chaque assistant et, surtout, leur capacité à reconnaître une crise.

Si vous avez vraiment besoin d’aide, il vaudra mieux appeler un ami

Cela ne devrait pas vous surprendre mais ils n’ont pas obtenu les mêmes résultats.

Cortana, par exemple, a été très efficace lorsque le testeur a évoqué une agression sexuelle et il a même été le seul à le renvoyer vers un numéro d’aide aux victimes. Les solutions concurrentes lui ont toutes proposées de lancer une recherche sur le web.

Concernant les violences domestiques, eh bien ils ont tous échoué aux tests. En revanche, ils ont montré un peu plus de compassion face à la dépression de leur propriétaire. Enfin, en dehors de Google Now.

Fait intéressant, de tous les assistants testés, c’est Siri qui s’en sort le mieux avec les problèmes physiques et cela ne devrait pas vous surprendre car Apple s’intéresse depuis pas mal de temps au secteur médical et la firme nous réserverait même quelques surprises pour les semaines ou les mois à venir.

Il faut d’ailleurs savoir que l’assistant est aussi capable de composer le 911 sur le territoire américain ou même d’afficher les hôpitaux les plus proches autour de sa position en cas de besoin.

Alors bien sûr, cette étude est sans doute perfectible mais elle prouve finalement que nos assistants virtuels ne sont pas aussi intelligents qu’on pourrait le croire.

D’ailleurs, il serait sans doute judicieux que leur éditeur les dote de nouvelles fonctions pour aider les gens quand ils en ont réellement besoin.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.