Siemens : la blockchain au service de l’énergie

Siemens semble beaucoup s’intéresser à la blockchain. L’entreprise a en effet annoncé la création d’une nouvelle plateforme.

Cette dernière privilégie l’utilisation de technologie décentralisée dans un domaine bien spécifique : l’énergie. Le géant industriel compte l’exploiter au maximum pour booster la performance de ses systèmes énergétiques et faciliter les relations entre les producteurs d’énergie, les consommateurs et les opérateurs de réseau.

Le projet n’est qu’à son début, ce qui explique pourquoi seules deux divisions de Siemens rejoignent la plateforme blockchain. Il s’agit des pôles Services de production d’énergie et Gestion de l’énergie. Ces deux entités travaillent en étroite collaboration avec Energy Web Foundation pour trouver de nouvelles solutions de stockage et de gestion d’énergie.

Les responsables sont plus que jamais confiants sur les chances de réussite du projet. La technologie blockchain a d’ailleurs fait ses preuves à maintes reprises.

Siemens n’en est pas à sa première expérience

Siemens précise dans le communiqué que la décision de lancer cette plateforme exploitant la blockchain a été longuement réfléchie. Elle résulte en réalité d’une collaboration antérieure portant sur divers projets.

En 2016, la firme allemande a, en effet, travaillé avec LO3 Energy sur le développement de microgrids. De l’électricité excédentaire a été injectée dans le réseau local de Brooklyn.

En août, le Siemens Financial Services a pris part à un projet phare portant une fois de plus sur la blockchain. Ce dernier avait pour but de tester les garanties bancaires via l’application R3 Corda. Tout au long du processus, le département a collaboré avec Standard Chartered, une entreprise britannique qui s’est développée à l’international.

Un investissement sur le long terme

Dans son communiqué, Siemens affirme avec assurance qu’à terme, des applications et des modèles commerciaux basés sur la blockchain pourraient contribuer à accroître l’efficacité globale des futurs réseaux d’énergie et permettre de nouvelles formes de financement de projets et d’actifs, d’autant qu’il n’est pas le seul acteur du secteur énergétique à utiliser la technologie.

La firme voit cet investissement comme un projet à long terme. Celui-ci devrait d’ailleurs avoir un impact significatif sur l’avenir des applications énergétiques transactives. En d’autres termes, la société espère que la consommation d’énergie soit mieux contrôlée.

Mots-clés siemens