Singapour veut créer une ville intelligente

Une ville intelligente, est-ce possible ? Oui. Singapour est prêt à relever le défi. Pour se démarquer des autres « villes intelligentes », cette cité État d’Asie du Sud-est a préféré travailler sur un projet plus innovant et plus ambitieux : la création d’une ville intelligente version 2.0.

Le but de cette démarche est résolument clair : réduire les formalités administratives en fournissant aux habitants les technologies ainsi que les outils nécessaires.

À plusieurs reprises, la ville de Singapour a été récompensée pour ses efforts en termes de technologie numérique. En 2017, elle se retrouve à la sixième place dans l’indice d’innovation de Bloomberg. Le Congrès mondial Smart Expo City l’a également décerné le titre d’honneur de la ville intelligente 2018.

Dans le cas où Singapour réussirait à mettre son projet à exécution, les habitants pourront facilement renouveler leur permis de conduire ou encore dénicher une garderie sans avoir à bouger de chez eux.

La révolution technologique ne concerne pas uniquement les infrastructures

Lors d’un entretien passé avec Digital Trends, Chan Cheow Hoe, responsable des technologies numériques de Singapour, a souligné qu’il ne s’agit pas uniquement d’infrastructure. Selon lui, « il s’agit également de la capacité d’impliquer les citoyens ». « Les gens vont sur Amazon parce qu’ils le veulent, mais les gens ne s’adressent au gouvernement que parce qu’ils le doivent », ajoute-t-il. Le projet consiste alors à créer des solutions numériques indispensables aux « moments de la vie ».

Pour l’heure, le pays dispose d’un certain nombre de programmes destinés à faciliter le quotidien des Singapouriens. On cite, en l’occurrence, le programme de scooter électrique. L’autre processus vise à créer un portail en ligne grâce auquel les parents pourront obtenir toutes les informations nécessaires concernant les incitations fiscales et l’inscription d’un enfant à la petite enfance, par exemple.

Singapour, une ville connectée 4G

95 % de la ville de Singapour sont couverts par le réseau 4G, ce qui simplifie réellement la tâche de Chan et son équipe. Hormis les grandes infrastructures, le gouvernement se servira aussi des lampadaires et d’autres structures moins importantes pour créer des réseaux supplémentaires qui, par la suite, fourniront aux citoyens un service intelligent efficace.

Pour pallier tout problème de redondance d’informations, la ville préconise également la conception d’un système national d’identification publique. Ainsi, tous les Singoupouriens sans exception pourront accéder à l’ensemble des services publics, et ce, via un ID numérique.