Siri a un problème avec les prostituées

Siri a fait pas mal de chemin depuis sa toute première version. L’assistant est plutôt futé et il parle désormais de nombreuses langues différentes. Mieux, il est même capable de tenir une conversation complète en contextualisant les demandes de son utilisateur. Oui, l’outil est malin, mais il n’est pas parfait pour autant et il est ainsi encore incapable de comprendre certaines subtilités de langage.

L’histoire se déroule à Toronto, en fin de soirée. Passablement éméchés, des amis décident de finir la soirée dans les bras d’une prostituée.

Siri Prostituée

Besoin de compagnie ? Il vaudra mieux ne pas trop compter sur Siri.

Seul bémol, ils ne savent absolument pas où il est possible d’en trouver.

Ils sont seuls, ils sont saouls, donc ils demandent à Siri l’adresse d’une escort

Ni une, ni deux, l’un d’entre eux sort son iPhone flambant neuf de la poche de son pantalon afin de faire appel aux lumières de Siri. Il demande donc à son assistant personnel de lui trouver une escort.

L’assistant réfléchit pendant quelques secondes avant de lui afficher l’adresse d’un bar.

Le groupe décide de suivre les instructions de l’assistant et ils se retrouvent alors… en face d’un bar baptisé le Meltdown eSports Bar. Ils entrent et ils demandent à l’homme au bar où se trouvent les escorts. Le truc, c’est qu’il n’y en a pas. Comme son nom le laisse entendre, l’établissement ne fait pas vraiment dans « l’accompagnement » . Lui, son truc, c’est l’e-sport et donc les compétitions en ligne.

Bizarre, n’est-ce pas ? En réalité, ce n’est pas le cas. Apple, comme tous les GAFA, a toujours eu une politique très puritaine. C’est valable pour sa boutique d’applications, mais également pour tous les produits de la marque. Siri en fait bien évidemment partie. Le problème, dans ce cas précis, tient en fait à une seule lettre.

Ils se retrouvent devant un bar consacré à l’e-sport

Lorsque le propriétaire du téléphone a demandé à son assistant où il pouvait trouver des escorts, l’outil a compris qu’il faisait allusion à de l’e-sport et il l’a donc naturellement renvoyé vers ce bar puisque c’est précisément son fonds de commerce.

Le Toronto Star est allé à la rencontre du propriétaire de ce bar pour tenter d’en apprendre un peu plus à son sujet. Alvin Acyapan, l’un de ses gérants, a alors indiqué qu’il avait pensé à une simple erreur, mais il a rapidement réalisé que ce n’était pas le cas après avoir fait lui-même l’essai. Passablement agacé, il a évidemment fait remonter le glitch à Apple, mais la firme n’a pas encore répondu à ses sollicitations.

Moralité, si vous êtes bourré et si vous avez besoin de compagnie, il sera préférable de ne pas trop compter sur Siri.