Siri : les commandes vocales personnalisées débarquent, mais pas pour tout le monde

En réussissant à déchiffrer le protocole de Siri, nos compatriotes d’Applidium (cocorico) ont ouvert la voie à tous les développeurs tiers qui s’intéressent au fonctionnement de l’assistant vocal d’Apple. L’un d’entre eux, Plamoni, a ainsi mis en place un serveur intermédiaire du nom de Siri Proxy afin de faciliter le travail de toute la communauté. Là où l’histoire devient vraiment intéressante, c’est que notre gentil bidouilleur est même parvenu à créer de nouvelles commandes vocales pour certaines applications. Et comme en témoigne la vidéo qui suit, on peut dire que ces dernières fonctionnent bien puisque Siri est ainsi capable de contrôler le thermostat d’une habitation.

Siri : les commandes vocales personnalisées débarquent, mais pas pour tout le monde

Mais comment ça marche, Jamy ? Et bien c’est super simple, mon cher Fred. Siri Proxy se présente comme le vrai serveur vocal de Cupertino, à ceci près que tout le monde peut y accéder. Il est donc nécessaire, sur notre iPhone 4S, de bidouiller pour demander à notre Siri d’interroger ce fameux serveur au lieu du serveur habituel. Le truc cool, c’est que cette astuce n’a pas besoin du jailbreak pour fonctionner. Ensuite, en créant ces fameuses commandes personnalisées et en les hébergeant sur la bécane de Plamoni, on peut facilement pousser Siri à faire plein de trucs super cool. Pour cet exemple, il est ainsi parvenu à connecter son assistant à son installation domotique afin d’accéder à certains paramètres comme le contrôle du thermostat.

Le mieux reste d’ailleurs à venir puisque n’importe quelle iDevice est susceptible d’utiliser ce serveur. Et si le « vrai » serveur d’Apple ne reconnait pas d’autres terminaux en dehors de l’iPhone 4S, ce n’est pas le cas de celui-ci. Mais attention car tout n’est pas rose pour autant. Plamoni a ainsi décidé de n’autoriser que le dernier mobile pommé. Dans tous les cas, si vous avez envie de mettre votre nez dedans, sachez que tout est expliqué à cette adresse.



Via

Mots-clés applesirisiri proxy