Clicky

SLS : la NASA prévoit un vol habité en 2023

La NASA est actuellement en train de mettre au point un nouvel engin spatial baptisé SLS pour Space Launch System. Ce dernier a été conçu pour transporter des charges lourdes dans l’espace. Dans un communiqué, l’agence spatiale américaine a annoncé que le calendrier de 2017 sera maintenu. De ce fait, deux vols auront lieu dans les six prochaines années. Lourd de trois mille tonnes au décollage, SLS prendra son premier envol en décembre 2019.

Pour sa première fois, l’architecture emmènera le vaisseau spatial Orion et son module complémentaire dans l’espace. La NASA n’a prévu d’y embarquer des astronautes que lors du second envoi. Au plus tard, ce dernier aura lieu en 2023. Il s’agira surtout d’une phase de test en vue de s’assurer du bon fonctionnement de l’équipement.

SLS

À ce jour, le budget alloué au projet se chiffre à plus de quarante-trois milliards de dollars.

Deux missions complémentaires

SLS et Orion feront un vol circumlunaire. Regroupés en un seul bloc, les deux engins devront parcourir soixante-quatre mille kilomètres au-delà de la lune avant de revenir sur Terre.

Normalement, le second vol aura lieu en juin 2022. Nommée Exploration Mission-2 (EM-2), la mission embarquera deux astronautes. SLS suivra une trajectoire cis lunaire. Le voyage durera huit jours.

Certes, les objectifs attribués aux deux missions ne sont pas les mêmes. Toutefois, celles-ci sont intimement liées.

Dans l’éventualité d’un retard sur le calendrier, la NASA promet que la concrétisation du projet n’en sera pas affectée.

Une troisième mission ?

La NASA a également annoncé l’éventualité d’une troisième mission. Rien n’est encore décidé, mais l’agence spatiale a évoqué certains détails à ce propos. La mission serait baptisée Exploration Mission-3. L’objectif consisterait à mettre SLS en orbite NRHO (Near-Rectilinear Halo Orbit), c’est-à-dire autour de la Lune. Un module habitable qui servira d’avant-poste pour la colonisation de la lune y sera déployé.

Les concepteurs de SLS estiment qu’il est apte à mettre en orbite basse un objet pesant cent trente tonnes. Le lanceur devrait aussi pouvoir transporter des hommes et les faire revenir à bon port. Dans l’avenir, l’équipe de la NASA prévoit d’envoyer des voyageurs vers une destination plus éloignée que le satellite de la Terre.

Crédits Photo