Snapchat traverse une mauvaise passe. Encore.

Snap Inc semble traverser une mauvaise passe, car son application phare est de moins en moins populaire. Depuis maintenant deux mois, le taux d’affluence est en train de baisser. La firme peine à dépasser un chiffre d’affaires trimestriel qui s’est stagné à 186 millions d’euros. D’ailleurs, les prévisions pour le quatrième trimestre ne sont pas en faveur de Snapchat.

Snap Inc doit également faire face à une chute de 12% de la valeur de ses actions.

Snapchat s’est toujours démarqué pour ses applications innovantes qui sont surtout destinées pour un public jeune. Toutefois, les succès sont souvent éphémères. Evan Spiegel, le PDG de la firme, a tout misé sur la refonte de Snapchat qui consiste à distinguer les conversations et les messages.

Pour rester compétitive, la plateforme compte répondre aux attentes des utilisateurs Android.

La version Snapchat pour Android n’était pas au point

Si Snapchat est en plein déclin, ce serait principalement à cause de la version Android qui n’était pas vraiment opérationnelle. Le réseau social a même noté une baisse d’affluence des utilisateurs américains et européens. Pour y remédier, Evan Spiegel et son équipe ciblent un public plus mature. Le défi serait de convaincre les potentiels utilisateurs âgés de plus de 34 ans.

Malgré la baisse d’affluence sur Snapchat, le groupe peut compter sur une hausse de 43% de ses ventes. Pour le troisième trimestre, la perte n’était que de 325,1 millions de dollars alors qu’elle était de 443,2 millions de dollars l’année dernière. Le service peut également s’appuyer sur ses émissions, ses magazines et ses mini-programmes.

Une concurrence particulièrement féroce

Outre la baisse des utilisateurs de Snapchat, la société créée par Evan Spiegel doit rester compétitive face à Google ou encore Facebook.

Ce dernier s’est ouvertement inspiré des applications qui marchent du service pour développer. C’est le cas par exemple des fameuses « Instagram Stories » qui attirent un jeune public.

En outre, Snapchat a également perdu des gros clients comme Conde Nast qui commence à travailler avec Vogue, GQ ou encore Wired. Inutile de préciser que la plateforme a vraiment du pain sur la planche pour revenir dans la course.

Mots-clés snapchat