Clicky

Snapchat : une adolescente poursuivie après avoir battu son chien et envoyé la vidéo à son ancien petit ami

Claire Elizabeth West a envoyé plusieurs vidéos à son ancien petit ami la semaine dernière en s’appuyant sur Snapchat. Les séquences la montraient en train de violenter un chien et elles étaient accompagnées par de nombreux commentaires insultants. Elle a été poursuivie.

La scène remonte au début de l’année. Claire filait le parfait amour avec son petit ami, mais ce dernier a subitement décidé de mettre un terme à leur relation après avoir fait une rencontre.

Défi Twitter chiot

L’adolescente, âgée de dix-sept ans au moment des faits, a beaucoup souffert de la rupture et elle a reporté sa colère sur le chiot acheté par le couple l’année dernière.

Elle s’est filmée en train de frapper son chiot

Ivre de rage, elle s’est alors filmée elle-même en train de donner de violents coups de pieds au chiot et elle a envoyé plusieurs snaps à son ancien compagnon en lui demandant s’il appréciait le spectacle.

Choqué par ces vidéos, ce dernier a pris la décision de rendre publics les messages et de les partager sur les réseaux sociaux. Les vidéos ont beaucoup tourné dans les heures suivantes et elles ont fini par attirer l’attention de la RSPCA, une organisation internationale luttant pour la prévention de la cruauté animale.

Grâce au concours de la police australienne, cette dernière a rapidement réussi à identifier l’adolescente et elle a ensuite déposé une plainte formelle auprès de la cour de Rockhampton.

Claire était présente, représentée par son avocat. Ce dernier a indiqué que l’adolescente ne comprenait pas son geste et qu’elle n’avait aucunement l’intention de blesser son chien. Il a également insisté sur le fait que le chiot n’avait aucune blessure physique apparente.

Des vidéos de plus en plus courantes selon la RSPCA

L’homme a également insisté sur le fait que la jeune fille était atteindre d’un trouble du déficit de l’attention (TDA), d’un trouble de l’humeur et du syndrome d’Asperger agrémenté d’une déficience auditive.

De son côté, l’adolescente a reconnu les faits et elle a plaidé coupable.

Toutefois, les arguments de son avocat n’ont pas eu l’effet escompté et Claire a ainsi été condamnée à une ordonnance de probation de deux ans, deux années durant lesquelles elle n’aura pas le droit d’avoir un chien. Buster, le chiot, a pour sa part été placé en fourrière avant d’être remis à la mère de l’adolescente.

La RSPCA a bien entendu condamné les actes de l’adolescente en les qualifiant de totalement inacceptables. L’association a également indiqué que ces vidéos étaient de plus en plus courantes sur les réseaux sociaux et elle encourage toutes les personnes témoins d’un tel spectacle à prévenir ses services ou ceux d’une autre association de défense des animaux.

Mots-clés snapchat

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.