Snapchat : une femme a été arrêtée en Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite a annoncé plus tôt dans la semaine avoir procédé à l’arrestation d’une femme suite à la diffusion d’une vidéo sur Snapchat. La séquence la montrait en effet en train de se promener en jupe dans un ancien fort situé à proximité du village d’Ushayqir.

L’Arabie Saoudite applique une politique vestimentaire très stricte et les femmes sont ainsi tenues de porter un habit les recouvrant de la tête aux pieds lorsqu’elles sortent en public.

Arabie Saoudite

Bien sûr, les contrevenantes s’exposent à des poursuites pouvant déboucher sur des peines de prison.

La vidéo a été partagée sur Snapchat

Khulood, une mannequin saoudienne, connaît la loi, mais elle a choisi de l’ignorer sciemment dimanche dernier lors d’une excursion organisée dans le fort historique du village d’Ushayqir, à environ 155 kilomètres de Riyad, dans une région extrêmement conservatrice.

Pour ne rien arranger, toute la scène a été filmée et retransmise sur Snapchat avant d’être massivement partagée sur Twitter.

La police de Ryad est malheureusement tombée sur la séquence et elle a immédiatement ouvert une enquête dans la foulée. Elle a conduit à l’arrestation du mannequin. D’après un porte-parole de la police cité par les journaux saoudiens, la femme aurait reconnu les faits tout en indiquant que ces images avaient été filmées par un accompagnateur et diffusées ensuite à son insu sur les plateformes sociales.

Les autorités locales n’ont cependant pas été sensibles à ses arguments et ils ont pris la décision de la poursuivre en justice pour tenue indécente. Khulood sera donc bientôt présentée à un représentant de la justice, un représentant qui décidera de son sort.

Elle passera prochainement devant un représentant de la justice

En parallèle, la Commission saoudienne pour la promotion de la vertu et la prévention du risque a fait savoir qu’elle comptait adopter toutes les mesures nécessaires pour que cette transgression soit punie.

Comme souvent, cette vidéo a provoqué un véritable débat sur Twitter. Certains internautes estiment que la mannequin mérite d’être poursuivie, car elle connaissait la loi en vigueur dans son pays. Plusieurs parallèles avec la loi française – et l’interdiction du niqab – ont même été faits.

D’autres, en revanche, ont salué son courage. C’est notamment le cas de Wael el-Gassim. Il s’est dit choqué des proportions prises par l’affaire… et de la réaction de certains internautes.

Mots-clés snapchat