Snapchat : une Texane aurait accidentellement tué son petit ami en voulant poser avec une arme pour une photo

Snapchat se retrouve une nouvelle fois mêlé à un fait divers sordide. Au Texas, une jeune femme aurait en effet accidentellement abattu son petit ami en voulant poser avec une arme à feu pour une photo. L’arme était chargée et le coup serait parti alors que le couple s’apprêtait à se prendre en photo.

L’affaire s’est déroulée au domicile du couple, une maison située à Austin et donc dans l’État du Texas.

Snapchat

Autumn, une jeune femme de 20 ans, et Eric, son petit-ami âgé pour sa part de 23 ans, souhaitaient vraisemblablement prendre une photo en s’inspirant de l’histoire de Bonnie et Clyde.

Une simple plaisanterie qui tourne mal ?

Le couple se serait donc procuré un fusil chargé et il aurait pris la pose pour immortaliser la scène. La photo était censée être diffusée sur la plateforme de Snapchat.

Toutefois, Autumn aurait – le conditionnel est de mise dans la mesure où l’enquête est toujours en cours – pressé par erreur la gâchette de l’arme durant l’opération. D’après son témoignage, Eric se serait immédiatement effondré au sol.

Autumn aurait d’abord cru à une simple plaisanterie de sa part, avant de remarquer du sang se répandant sur le sol. Elle aurait alors tenté de tirer le corps de son petit-ami vers sa voiture avant d’appeler les secours de sa ville.

La police est immédiatement intervenue sur place et la jeune femme a été placée en détention provisoire. Elle est accusée d’homicide involontaire au second degré et elle devra très prochainement répondre de ses actes devant un tribunal.

Ou un meurtre maquillé en accident ?

Eric laisse derrière lui quatre enfants, dont deux issus de son union avec Autumn. Ces derniers se trouvaient au domicile du couple au moment de l’accident.

Comme indiqué plus haut, l’enquête est toujours en cours. La police a d’ailleurs découvert au domicile du couple un téléphone sur lequel se trouve une vidéo montrant une violente dispute entre Autumn et Eric. D’après la séquence, l’un d’entre eux aurait accusé son conjoint de l’avoir trompé. La police n’a cependant pas donné plus de détails.

Elle s’est contentée de préciser que l’arme qui a causé la mort d’Eric ne présentait aucun signe de dommage au niveau de la gâchette.

Mots-clés snapchat