Snapster : sublimez vos photos avec vos propres filtres sur iPhone

On trouve des milliers d’applications dédiées à la photo sur iPhone. Certaines sont vraiment chouettes – c’est notamment le cas de Snapseed ou encore de Camera+ – mais cela ne décourage pas les éditeurs de se lancer sur le marché. Preuve en est, Snapster est arrivé sur l’AppStore un peu plus tôt dans le mois et il reprend la plupart des caractéristiques de ses concurrents tout en ajoutant une fonctionnalité qui risque de plaire aux plus créatifs d’entre vous, à savoir la possibilité de créer… des filtres personnalisés ! Et même de les enregistrer d’ailleurs… Tout ça sans rien payer.

Snapster : sublimez vos photos avec vos propres filtres sur iPhone

A la base, Snapster propose globalement les mêmes fonctions que les applications du même genre. On démarre l’outil, on shoote une scène arrachée de notre vie trépidante ou on va chercher un vieux cliché dans notre librairie, on lui applique un contour, un filtre et c’est terminé. Là, on pourra soit enregistrer notre photo sublimée dans notre galerie, soit la partager sur Instagram, Flickr, Facebook, Picasa, Twitter ou encore Tumblr. Pas de grosse surprise, si vous avez un iPhone et si vous avez déjà testé quelques applications du même genre, vous ne devriez pas être pris au dépourvu puisque c’est exactement la même chose.

En revanche, là où Snapster devient un peu plus intéressant, c’est lorsqu’on commence à fouiner du côté des filtres. Lorsque vous en appliquez un à un cliché, alors vous trouverez vers le bas de l’écran des boutons qui vont vous permettre de le personnaliser. Ne vous attendez pas non plus à des miracles, les options de personnalisation sont assez limitées, mais elles vous permettront tout de même d’obtenir des résultats assez intéressants et plutôt inattendus. Une fois que vous avez terminé, vous avez également la possibilité d’enregistrer vos filtres, ce qui vous permettra ensuite de les retrouver très facilement et de les appliquer à d’autres clichés.

En fin de compte, ces filtres personnalisés auraient tout à fait leur place dans d’autres applications. Ce serait même super qu’ils débarquent dans Snapseed vu que c’est l’outil que j’utilise le plus (le blogueur est égoïste, ne l’oubliez jamais).

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Vidéo : un iPad Mini intégré au tableau de bord d'une voiture

    Vidéo : un iPad Mini intégré au tableau de bord d’une voiture

    L’iPad Mini est disponible depuis quelques heures maintenant et il est possible que vous ayez complètement craqué pour la petite tablette tactile pommée. Or justement, si c’est le cas et si vous n’arrivez plus à vous en passer, alors ce projet complètement délirant risque de vous intéresser. Car en effet, un bidouilleur plutôt talentueux a eu l’idée d’intégrer un iPad Mini au tableau de bord de sa voiture. Dingue, non ? Certes, et si vous voulez en faire de même avec votre Renault Fuego, m’est avis que vous auriez tout intérêt à regarder la vidéo…

  • Sparrow sur iPhone : la première photo

    Quelques captures de Sparrow pour iPhone

    Sparrow est un peu attendu comme le messie par tous ceux qui ont un iPhone. Tout ce que l’on sait, d’ailleurs, c’est qu’il devrait débarquer sur l’AppStore quelque part dans l’année. On est d’accord, ce n’est pas forcément très précis mais vous avez récemment pu vous régaler avec une première photo de l’application suivie rapidement par une illustration publiée sur le site officiel du projet. Super, mais vous, vous avez envie d’en voir plus. Carrément, même. Et bien ça tombe très bien parce que 9 to 5 Mac vient tout juste de publier cinq captures de la bête et vous allez bien évidemment pouvoir…

  • Path récupère le contenu de notre carnet d'adresses

    Path récupère le contenu de notre carnet d’adresses

    C’est la révélation du jour, celle qui risque de faire frémir pas mal de monde et qui va sans doute ternir la réputation de la société qui édite Path. Désireux de réaliser une logiciel exploitant les possibilités du service éponyme, un développeur du nom de Arun Thampi s’est en effet rendu compte que l’application iOS de Path téléchargeait l’intégralité du carnet d’adresses de l’utilisateur et l’envoyait ensuite vers les serveurs de la société. Comme ça, sans rien demander à personne. Alors forcément, ça soulève pas mal de questions, hein… Et un léger parful de scandale. Notez tout…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -