Web

Sni.ps, pour copier et partager du contenu

Chez les blogueurs, il y a un truc qui est vraiment tout vilain : c’est la copie de contenu. Oui, même qu’on est tous passé par là et qu’on a tous retrouvé un jour nos billets copiés en intégralité chez quelqu’un d’autre. Et bien avec Sni.ps, ce sera encore plus simple puisque ce service (découvert chez l’ami Thierry) permettra de copier et de partager du contenu encore plus facilement…

Sni.ps : la page d'accueil du service

Copier, c’est très très mal… Déjà, à l’école on vous le disait et ce n’était pas pour rien. Copier quelqu’un d’autre, c’est renoncer à son individualité, renoncer à sa créativité et ne devenir finalement qu’un visage anonyme dans la foule. Pour ensuite sombrer à la fois dans l’oubli et dans l’ignorance. Et si vous en doutez encore, il n’y a qu’à voir ce qui est arrivé à Lara Fabian et à Hélène Ségara pour se rendre compte que ce système ne fonctionne pas sur la durée. En même temps, essayer de copier Céline Dion, c’était très con…

Alors forcément, dans ce contexte, Sni.ps risque de vous laisser un goût amer dans la bouche. Concrètement, une fois que vous êtes inscrit, le service va vous proposer d’installer un petit bookmarklet dans votre navigateur. Ce bouton fort fort pratique vous permettra ensuite de copier en un clic le contenu de n’importe quelle page. Il vous suffira ainsi de sélectionner le contenu de votre choix pour l’enregistrer dans votre profil ou le partager dans un lecteur embarqué.

Sni.ps : la copie d'un extrait

Là, j’ai fait un test avec un article de 01Net :

Vers un copyright européen pour les contenus numériques

A l’ère de la diffusion massive des contenus numériques (musique, vidéos, jeux…), les disparités existantes au niveau européen en matière de droits d’auteur posent problème.

Pour beaucoup, elles constituent autant d’obstacles à une commercialisation raisonnée des contenus numériques dans les 27 pays de l’UE. D’un pays à l’autre, les catalogues proposés diffèrent, et des acteurs comme Apple, par exemple, sont obligés de pratiquer des prix différents pour un même titre de musique.

Point positif, un lien vers la source apparaît toujours à la suite de l’article copié. Encore heureux, c’est un peu le minimum, hein… L’autre truc cool, c’est que l’extrait affiché apparaît dans un calque possédant sa propre classe. Pratique, il suffit de quelques lignes dans ses CSS pour le personnaliser à sa guise et l’adapter à n’importe quel thème. De la même manière, il est possible de copier plein de contenus différents : du texte et des images, certes, mais aussi de la vidéo ou du son. Globalement, donc, Sni.ps s’avère assez complet.

Sni.ps : les extraits enregistrés

Oui, mais ce n’est pas pour autant que l’on ne peut pas s’interroger sur le devenir de ce service. Pouvoir enregistrer n’importe quel contenu et le garder de côté pour plus tard, c’est chouette, mais on ne compte plus le nombre de services proposant ce type de fonctionnalités. Et pour le côté exportable, là encore il vaut mieux se montrer prudent. D’ordinaire, les blocs de citation se suffisent à eux-mêmes.

Vous l’aurez compris, Sni.ps ne m’a pas spécialement convaincu.

Via Thierry

Mots-clés bookmarkingweb 2.0