Sollasina cthulhu, l’ancienne créature tentaculaire nommée en hommage à l’oeuvre de Lovecraft

Une équipe internationale de paléontologues vient de découvrir le fossile exceptionnellement préservé d’une créature marine tentaculaire vieille de près de 430 millions d’années.

La créature rappelle étrangement la description faite par l’auteur américain de science-fiction et d’horreur Howard Phillips Lovecraft de sa créature Cthulhu (prononcez « kuh-THOO-loo »). Au point que l’équipe de scientifiques a baptisé la nouvelle espèce : Sollasina cthulhu.

Crédits Pixabay

Une ancienne créature marine aux allures de monstre de science-fiction

Dans sa nouvelle fantastique, L’Appel de Cthulhu (The Call of Cthulhu, 1926), Lovecraft présente Cthulhu, un étrange monstre tentaculaire d’origine inconnue reposant dans les tréfonds de la mer. Lovecraft le décrit comme « un monstre à la silhouette vaguement anthropoïde, mais avec une tête en forme de pieuvre dont le visage était une masse de palpeurs (antennes), un corps écailleux, caoutchouteux, des griffes prodigieuses sur les pattes inférieures et supérieures et de longues ailes étroites derrière. »

Grâce à une reconstruction en 3D des caractéristiques anatomiques de Sollasina, les paléontologues ont pu le classer dans la famille des ophiocistioïdea, une classe d’échinodermes éteints du paléozoïque et du début du Mésozoïque, plus étroitement apparentée aux concombres de mer modernes.

L’une des caractéristiques typiques des échinodermes qu’on retrouve chez Sollasina est la présence de 45 tentacules se ramifiant à partir d’un corps central.

Ce sont justement ces nombreux tentacules qui ont rappelé aux paléontologues « la masse de palpeurs » censée entourer la bouche de Cthulhu. Mais contrairement à Cthulhu, Sollasina n’utilisaient pas ses tentacules pour avaler des âmes humaines. Les scientifiques pensent qu’ils lui servaient plutôt à faire passer la nourriture vers la bouche au centre du corps, et à ramper plus facilement sur le fond marin de l’ancien Herefordshire, qui fait aujourd’hui partie du Royaume-Uni.

Les créatures de science-fiction existeraient-elles vraiment…

Si Lovecraft a inspiré les paléontologues qui ont découvert Sollasina, certains éléments du mythe de Cthulhu de Lovecraft ont également été inspirés par les fossiles. Le monstre de Lovecraft serait apparemment basé sur des archéocyathidés fossiles découverts en Antarctique en 1920 par le géologue William Thomas Gordon. Les archéocyathidés comptent parmi les plus vieux animaux (éteints) de la planète. Ils constituent un groupe de créatures ressemblant à des éponges.

Selon les récits de Lovecraft, les créatures qu’il évoque pourraient ne pas avoir disparu. Elles dormiraient juste sous la terre, attendant d’être découvertes un jour par des paléontologues.

Mots-clés paléontologie