Songbird, un iTunes open source…

Mon chouette BrainTest datant déjà de quelques jours, j’ai déjà eu l’occasion de mettre un peu les mains dans le cambouis histoire de trouver mes repères. Et justement, alors même que je cherchais un logiciel capable de gérer ma librairie musicale, je suis tombé sur un commentaire de Nekomata évoquant Songbird, un projet de Mozilla visant à concurrencer iTunes. Alors bon, je sais que l’information ne date pas d’aujourd’hui, que Songbird a déjà un peu de bouteille, mais j’ai quand même eu envie d’en parler.

Songbird, la vue "normale"

Pourquoi ? Tout simplement parce que Songbird est, à mon sens en tout cas, un logiciel exceptionnel. Oui et même que je suis tombé sous son charme et qu’il m’a complètement séduit. Le truc, en plus, c’est qu’il est disponible sur Windows, sur Mac et sur Linux et vous pourrez donc vous faire plaisir quelque soit votre plateforme de prédilection. En ce qui me concerne, je me suis évidemment intéressé à la version Linux.

Après l’avoir récupéré sur un chouette site, je l’ai donc vite fait installé sur mon Ubuntu (l’opération a pris quelque chose comme… heu… trois minutes) et c’est après l’avoir lancé que je me suis pris une énorme claque en travers de la gueule… Et pour cause, puisque Songbird ressemble comme deux gouttes d’eau à Spotify. Ou alors, c’est peut-être plutôt Spotify qui lui ressemble, allez savoir. L’informatique, c’est un peu comme dans une grande ville, on ne sait jamais qui couche avec qui.

Songbird, les plugins

L’interface de Songbird est juste magnifique. Sobre, très épurée, particulièrement soignée, elle est complètement dans mon style. En quelques clics, on peut importer sa musique et définir un dossier à « surveiller ». Concrètement, cela signifie juste que dès qu’un nouveau titre sera ajouté au dossier, il sera immédiatement importé dans la librairie. C’est pratique, surtout pour ceux qui font cohabiter deux O.S sur leur bécane et qui partagent les mêmes dossiers personnels entre les deux. Mine de rien, cette synchronisation automatique vous fera gagner pas mal de temps.

Mais la véritable force de Songbird, ce sont surtout les plugins que vous pouvez lui coller au cul. Et là, on voit bien que c’est Mozilla qui édite l’outil, puisqu’on peut ajouter très facilement toutes les fonctions de son choix. Dans le lot, on peut citer les différents systèmes de visualisation (par albums, par jaquettes, par MediaFlow) ou encore l’outil qui vous permettra de synchroniser votre librairie avec votre iPod. Précisons quand même que je n’ai pas testé cette dernière fonction vu que mon iPhone est synchronisé sur mon Vista et que je n’ai pas le temps de le foutre sur mon Ubuntu.

Songbird, la vue MediaFlow

Bref, quoi qu’il en soit, Songbird est un logiciel à découvrir de toute urgence. Pour le moment, je ne lui ai trouvé que deux défauts. Le premier, c’est qu’avec la vue sous forme d’albums, il n’a pas été capable de me récupérer toutes les jaquettes de mes CD. Il existe peut-être une manipulation à faire mais je ne l’ai pas trouvée. Le second, c’est juste qu’il n’intègre pas mon Spotify. J’ai fouiné un peu dans les plugins mais je n’ai rien trouvé sur le sujet. C’est con parce que ça m’aurait pas mal intéressé. Je sais que Songbird est capable d’intégrer Last FM et d’autres, alors bon… Peut-être qu’un jour, il en ira de même pour Spotify, hein.

En bref, je vous le recommande chaudement. Pour le chopper, c’est pas compliqué, il faut juste vous rendre à cette adresse. Enjoy !