Sony a pensé à racheter Bittorrent et Netflix

Sony compte de nombreuses cordes à son arc. Si la firme est présente sur le secteur des smartphones, des tablettes, des appareils photo ou même des télévisions, elle produit et elle distribue aussi des films de temps à autres. Elle a même envisagé de racheter Bittorrent ou même Netflix pour développer cette activité.

Sony Pictures Entertainment a été fondé en 1991, quelques semaines après l’achat des studios Columbia Pictures. Cette division regroupe des dizaines de sociétés différentes.

Sony Bittorrent

Sony a pensé à racheter Bittorrent pour diffuser plus facilement ses contenus audiovisuels.

Certains d’entre vous le savent sans doute mais la société a été victime d’un piratage massif à la fin de l’année dernière. L’attaque avait été orchestrée par un groupe du nom de Guardian of Peace.

Sony Pictures Entertainment voulait utiliser Netflix et Bittorrent pour diffuser plus facilement ses contenus

Elle a débouché sur la publication de plusieurs tera-octets de données sensibles portant sur toutes les activités du groupe. Wikileaks a même mis en ligne sur son site plus de 30 000 documents et 173 000 courriels en avril dernier.

Torrent Freak, de son côté, est parvenu à se procurer un document datant de 2006, un document visiblement tiré d’une présentation annuelle. Il fait office de bilan, bien sûr, mais il détaille aussi les différents axes de développement envisagés par la firme.

Intéressant, non ?

Certes et le meilleur reste à venir. D’après ce fameux papier, Sony Pictures Entertainment aurait envisagé le rachat de plusieurs plateformes distinctes. Il évoque très clairement Starz et Tivo, mais également… Netflix et Bittorrent.

Derrière, il précise aussi les montants alloués pour chaque service. La firme avait ainsi prévu d’investir 1,2 milliard de dollars pour Netflix, et 100 millions pour Bittorrent.

Un peu plus loin, sur une autre page, Sony Pictures Entertainment détaille aussi la place que pourraient prendre ces services au sein de sa stratégie. L’idée, c’était visiblement de les utiliser pour diffuser le contenu de SPE vers les différents terminaux de la marque.

Comme ses télévisions, par exemple, ou même ses ordinateurs, ses consoles et ses téléphones.

Alors bien sûr, le marché a beaucoup évolué depuis 2006 mais Sony nous prépare peut-être une ou deux surprises de ce côté là.

Via